07182024Headline:

1er Forum économique et touristique ivoiro-malgache : Siandou Fofana met en lumière des atouts croisés pour une coopération fertile

Le Centre de conférences internationales d’Ivato à Antanarivo a été l’épicentre du 1er Forum économique et touristique ivoiro-malgache, le samedi 22 juin, en marge de l’acte 10 de la Foire internationale du Tourisme de Madagascar qui, cette année, s’est greffée du 1er Salon de l’Artisanat.

Conduisant la délégation ivoirienne forte de plus de 50 personnalités diplomatiques, d’institutions publiques et privées, ainsi que des collectivités décentralisées, le ministre ivoirien du tourisme et des loisirs, Siandou Fofana, a, dans son allocution d’ouverture dudit Forum, situé, d’emblée, son enjeu stratégique et son intérêt pour les deux pays, rapporte le service de communication du ministère du tourisme et des loisirs.

« La Côte d’Ivoire et Madagascar, deux nations aux potentialités économiques et touristiques immenses, se retrouvent aujourd’hui unies par une vision commune. celle de promouvoir un développement durable et mutuellement bénéfique pour nos peuples respectifs. Ce forum représente une plateforme idéale pour explorer les opportunités, échanger des idées innovantes et établir des partenariats solides et durables », a dégagé Siandou Fofana.

Et de préciser, relativement à la thématique centrale du Forum, ‘’Côte d’Ivoire et Madagascar : Tisser des partenariats novateurs pour une croissance partagée’’, « Ce forum est donc une opportunité précieuse pour identifier les projets communs, signer des accords de partenariat et bâtir ensemble un avenir prospère. Nous devons encourager les échanges commerciaux, faciliter les investissements croisés et promouvoir les initiatives conjointes dans des secteurs tels que le tourisme, l’agriculture, l’énergie, les infrastructures et les services », a-t-il souligné.

Ajoutant que le forum marque une étape significative dans le renforcement des liens d’amitié et de coopération entre la Côte d’Ivoire et Madagascar.

Etant entendu que dans le même élan, son homologue malgache du Tourisme et de l’Artisanat, Joël Randriamandranto, sous le regard approbateur de celui de l’Agriculture et de l’Elevage, Suzelin Rakotoarijaona Rakotoarisoa, a fait savoir que les deux pays partagent des similarités et des complémentarités qui, si elles sont judicieusement exploitées, peuvent conduire à des collaborations fructueuses.

« La Côte d’Ivoire, forte de sa position de hub économique en Afrique de l’Ouest, et Madagascar, riche de sa biodiversité unique et de ses ressources naturelles, ont tout à gagner d’une coopération renforcée », a-t-il ajouté.

A juste titre, Siandou Fofana, a salué l’entregent de Sem Sakaria Koné, Ambassadeur de la République de Côte d’Ivoire en Afrique du Sud avec compétence à Madagascar, ainsi que l’activisme du Consul honoraire de la Côte d’Ivoire, Mamy Ravatomanga. Toutes choses qui sonnent en écho avec la politique et l’option diplomatique de la Côte d’Ivoire basée sur le principe qui fait d’elle « Amie de tous et Ennemie de personne » de Sem Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire. Aussi, a-t-il réitéré les salutations fraternelles du Chef de l’Etat à son homologue malgache Andry Rajoelina pour son implication personnelle et celle de son gouvernement pour la réussite de ce Forum.

Entre autres panels et présentations, l’on retiendra celle de Dr Klo Fagama, directeur général de l’Industrie touristique et hôtelière (Dgith) au ministère du Tourisme et des Loisirs, sur « Les atouts touristiques de la Côte d’Ivoire » dans le panel intitulé « Tourisme et Culture pour une économie résiliente ». Et ce, à l’aune de la stratégie nationale de développement touristique : « Sublime Côte d’Ivoire ».

Entre autres atouts culturels, l’on note l’hospitalité du peuple ivoirien, avec sa diversité ethnique et culturelle (4 grandes aires culturelles et immense patrimoine culturel), avec à la clé, une kyrielle de manifestations à caractère touristique. Le tout, sur fond d’une stabilité politique et un climat des affaires fort attractif. Aussi, le directeur général, est-il revenu sur le succès de la dernière Coupe d’Afrique des Nations (Can) de football dite « Can de l’hospitalité », évènement sportif d’appel touristique et qui a battu tous les records.

Au total Dr Klo Fagama, au regard des atouts naturels, culturels, politiques et humains, présente, in fine, un tableau synoptique fort reluisant de la Sublime Côte d’Ivoire ». « L’apport de l’industrie touristique dans l’économie nationale est en nette progression, passant de 5,16% au Pib en 2015 à 7,3 % en 2019. En 2022, le tourisme a généré une recette de plus de 794,21milliards de Fcfa. Ce secteur reste stratégique pour le développement car en plus d’être un secteur pourvoyeur d’emplois et de revenus, il constitue un indicateur de la stabilité socio-politique et économique du pays. Il contribue à la promotion de la Côte d’Ivoire à l’extérieur et son essor a des conséquences positives sur les autres secteurs d’activités (commerce, artisanat, transports…) ».dixit Dr Klo Fagama.

Il est important de noter, en matière d’investissements et de coopération dans le secteur privé, que le Groupe Atlantic de l’homme d’affaires ivoirien, Dossongui Koné, a procédé sous l’onction des autorités ivoiriennes et malgaches, à l’inauguration officielle de son groupe bancaire et à la pose de la première pierre d’une usine de cimenterie à Tamatava, second pôle économique de la Grande Île.

Par ailleurs, le maire de Grand-Bassam, Jean-Louis Moulot, a présenté les atouts de la cité touristique balnéaire, première capitale de la Côte d’Ivoire et patrimoine mondial de l’Unesco.

What Next?

Recent Articles