11222017Headline:

Abidjan: E-warren, Un nouveau produit pour régler le problème de monnaie

Abidjan – Assis sous une bâche à l’écart des véhicules de transport en commun, un groupe de jeunes dont une femme, s’affaire sur les documents, prêtant attention aux cris des transporteurs hélant les passagers « montez avec la monnaie ! »,  et au désarroi de ceux qu’on fait descendre de la voiture parce que ne disposant que de billets. De temps en temps,  l’un d’entre eux se rapproche des passagers frustrés parce que sommés d’attendre indéfiniment par manque de pièces de 100 FCFA, 200 FCFA et autres. Ils saisissent l’occasion pour leur expliquer le bien-fondé du produit, e-warren qu’ils commercialisent en vue de mettre fin à leur désarroi. M. Koffi Jacob qui parle au nom de leur directeur général, Karamoko Camara,  explique à l’AIP au cours d’un entretien, ce système de payement électronique de transport.

AIP : Qu’est ce que c’est que le e-warren, depuis quand le produit existe et pourquoi l’avoir créé ?

Koffi Jacob : e-warren est le payement électronique de transport qui facilite notre travail. Avec ce produit, nous n’avons plus besoin d’avoir forcement de la monnaie pour avoir accès à un véhicule de transport en commun. Nous avons des problèmes de monnaie dans notre secteur d’activité et c’est en cela que nous avons été approchés par M. Karamoko Camara qui est le directeur général  de l’entreprise Bouttic Technologie et ensemble nous avons convenu de mettre sur pied ce produit. D’abord, les conducteurs gagnent en temps et les clients arrivent à l’heure au travail. Bouttic Technologie existe depuis novembre 2016 et en son sein nous avons créé e-warren qui a démarré le 13 mars 2017 à la gare de la Palmeraie Cocody. Nous assurons la ligne Palmeraie-Plateau et également Palmeraie-Yopougon.

AIP: Où et comment se fait l’adhésion et le payement ?

A l’inscription, on prend la photo de la pièce d’identité de l’usager, puisque c’est une transaction financière. Ensuite, il doit donner un numéro de téléphone et payer 1000 FCFA. Ces 1000 FCFA représentent le coût du tag et c’est à partir de là que le compte est ouvert. Quand le compte est ouvert, l’usager le charge ici à la Palmeraie selon sa convenance, ses fréquences, par mois, par semaine pour pouvoir se déplacer.

AIP: e-warren est-il facilement accepté par les usagers et les chauffeurs ? Combien d’adhérents à ce jour ?

Au départ, les chauffeurs et les usagers étaient sceptiques parce que le produit est électronique et l’on sait que les Ivoiriens ont été plusieurs fois grugés par le système électronique. Les gens avaient donc des réticences. Mais avec les premiers, quand on a commencé et qu’ils ont constaté que cela fait des mois que nous sommes là, les clients ont commencé à adhérer et à ouvrir leur compte.

Au niveau des chauffeurs, cela a été pareil, c’est un nouveau produit, le tout premier dans le secteur du transport, donc naturellement ils avaient peur. Mais on les a rassurés et comme moi-même je suis acteur du transport à Abidjan, cela a facilité un certain nombre de choses, cela leur a donné confiance. Et donc après quatre mois d’activités, nous avons 450 clients et 80 chauffeurs sur les lignes Palmeraie-Plateau et Palmeraie-Yopougon. C’est sur ces lignes que nous expérimentons ce produit et nous pouvons dire, comme bilan partiel, que c’est positif!

AIP: Quelles sont vos difficultés, est-ce un produit pourvoyeur d’emplois ?

La difficulté est que le produit est nouveau et la population ivoirienne ne le connaît pas. Nous sommes donc obligés d’aller lentement et sûrement, le temps que les gens soient rassurés. Nous voulons rassurer les usagers, nous avons des appareils fiables. Notre partenaire travaille sur cela. Nous avons comme objectif à long terme de toucher tout Abidjan voire toute la Côte d’Ivoire, pour mettre fin au problème de monnaie au niveau du transport. Pour l’heure, nous sommes au nombre de huit, le DG y compris. Nous avons recruté  des jeunes qui sont des techno ingénieurs et qui ont des diplômes. Nous comptons en recruter encore plus, le temps d’étendre le produit e-warren.

AIP: e-warren peut-il servir comme épargne ?

Nous informons les chauffeurs qu’ils peuvent utiliser leur compte e-warren pour épargner. C’est un compte fiable. Nous invitons les usagers à nous approcher pour les suggestions, nous sommes ouverts aux critiques pour nous améliorer.

(Par Akoua Marie-Ange Kouassi)

amak/akn/cmas/ AIP

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment