04212018Headline:

Abidjan: Echangeur ivoiro-japonaise, phase 2 / coût 940 millions de FCFA

Le projet de construction de l’échangeur de l’amitié ivoiro-japonaise dont les travaux sont en cours connaitra une modification dans sa conception. Un accord de don pour le financement de l’étude de concept détaillé de la phase 2 du projet, d’un montant de 940 millions Fcfa a été signé dans ce sens ce mercredi 28 mars 2018, au 20ème étage de l’immeuble SCIAM. Les documents ont été paraphés par le ministre de l’Economie et des Finances, Koné Adama, et le représentant résident de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA), Imura Tsutomu, sous les yeux du ministre des Infrastructures économiques, Amédé Koffi Kouakou. C’est à la demande de l’Etat de Côte d’Ivoire, précise le ministre Koné Adama, que le Japon a accepté d’initier une seconde phase du projet en construisant une troisième voie sur l’échangeur dans le sens Marcory-Treichville. L’accord de financement des travaux de construction de ce complément de l’ouvrage financé entièrement par le Japon – et qui vient apporter davantage de fluidité à la circulation dans cette zone de la ville d’Abidjan – devrait être signé dans les mois à venir, à l’issue de l’étude. Koné Adama a traduit sa joie de voir l’ouvrage livré « le plus rapidement possible », afin de soulager les nombreux usagers en proie à des embouteillages au niveau du carrefour Solibra. En juillet 2015, le Japon a accordé à la Côte d’Ivoire environ 27 milliards Fcfa pour la construction de cet échangeur sur le boulevard Valery Giscard d’Estaing (VGE).

Au cours de la même séance de travail, un accord de don d’un montant de 305 millions Fcfa a été signé, relatif au projet d’amélioration de l’équipement pour le procédé d’impression et la numérisation des archives de la Société nouvelle de presse et d’édition de Côte d’Ivoire(SNEPCI), société éditrice de Fraternité Matin.

Le représentant résident de la JICA a indiqué qu’il s’agit de renforcer les capacités d’impression de la SNEPCI et d’assurer la numérisation des archives de de Frat-Mat. Cette « aide financière non-remboursable culturelle » de la JICA dans le secteur des médias intervient, souligne Imura Tsutomu, après un autre appui en faveur de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI), approvisionnée en équipements d’enregistrement, d’édition, de diffusion et leurs accessoires, avec l’appui technique.

 

Le ministre Koné Adama a salué l’excellence des relations entre la Côte d’Ivoire et le Japon dont les interventions régulières, matérialisées ces dernières années par d’importants appuis apportés à l’économie ivoirienne, notamment dans le domaine des Infrastructures.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment