09202018Headline:

Abidjan: Une vingtaine de contrôleurs aériens formés en Côte d’Ivoire.

Le président de l’Association des professionnels des contrôleurs aériens en Côte d’Ivoire (APCACI), Wickel Yannick Elidjé, a sollicité lundi un appui “logistique et financier” des autorités ivoiriennes, dans l’exercice de leur fonction, lors d’un atelier de formation.

M. Elidjé, contrôleur aérien à l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna), depuis quatre ans, a sollicité un appui “logistique et financier” des autorités ivoiriennes en vue d’améliorer les infrastructures vieillissantes.

A l’initiative de l’association des professionnels des contrôleurs aériens de l’Asecna, près de 25 contrôleurs aériens ont approfondi leurs connaissances sur le métier qu’ils exercent du 3 au 5 septembre, à Abidjan

M. Elidjé a rappelé que si la Côte d’Ivoire est passée à 2.000.000 de passagers, c’est surtout dû au professionnalisme des contrôleurs aériens, selon qui, “les pilotes et les compagnies également le diront”.

Cet atelier de formation est destiné à faire des contrôleurs aériens des formateurs.

L’objectif de cet atelier est de donner un certain nombre d’éléments à ces contrôleurs de l’aviation civile, en vue de faire d’eux, des personnes qui pourront encadrer leurs collègues.

A l’issue de cet atelier, chaque participant pourra communiquer ces acquis en Côte d’Ivoire à l’ensemble du personnel travaillant dans les tours de contrôles des aéroports des différents pays.

Le directeur général de l’Autorité nationale de l’aviation civile (Anac), Sinally Silué, a félicité l’association pour l’initiative de l’association.

L’Anac est une autorité administrative indépendante chargée d’assurer pour le compte de l’Etat ivoirien les missions de réglementations, de surveillance et de supervision de la sécurité et de la sûreté de l’aviation civile en Côte d’Ivoire.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment