07202024Headline:

Accroître la production du coton : Les experts ont présenté de nouvelles approches de fertilisation des sols

L’Office chérifien des phosphates (Opc), en partenariat avec le Centre national de recherche agronomique (Cnra), a mis en place un projet sur les expérimentations d’amendement phospho-calcique en culture cotonnière de Côte d’Ivoire. Ce, en vue d’accroître et d’améliorer la productivité des cotonculteurs ivoiriens.

C’est pour restituer les résultats de l’année 1 dudit projet et planifier les activités de l’année 2 qu’un atelier a eu lieu le 13 juin 2024, dans la salle de conférence d’un hôtel de Bouaké.

Ce projet qui a une durée de trois ans, a pour but de corriger l’appauvrissement des sols et présenter de nouvelles solutions aux cotonculteurs pour accroître leur revenu et dynamiser le secteur du coton en Côte d’Ivoire.

Selon les certitudes de Mandela Elogne N’Douba, responsable recherche et développement à l’Opc, l’appauvrissement des sols est à la base de la baisse de la productivité du coton dû aux mauvais usages des produits chimiques.

C’est justement pour corriger les dégâts engendrer par ces mauvaises pratiques, a-t-il reconnu, que les experts ont trouvé des solutions pour rendre les sols plus fertiles. « Nous voulons donner aux cotonculteurs des produits innovants qui répondent à leur souci », a assuré le responsable recherche et développement à l’Opc.

Aussi dira-t-il, les producteurs ont appris comment faire un bon dosage pour préserver la fertilité des sols et accroître leur rendement.

Pour ce qui est de la deuxième année, Mandela Elogne N’Douba dit espérer avoir des rendements encore plus significatifs à la fin du projet. Pour atteindre ce résultat, il entend améliorer leurs dispositifs et mettre des paquets d’intrants à la disposition du Cnra, et s’assurer que les différents centres d’observation soient pleinement impliqués pour réussir la campagne prochaine.

Jean Louis Konan, directeur de la recherche de l’innovation au Cnra, s’est réjoui de ce que les résultats de la première année aient été encourageants. « L’application de ces engrais phospho-calciques ont permis d’améliorer la fertilité des sols », a-t-il fait remarquer.

Pour sa part, Dr Klana Koné, responsable semences et recherche à Intercoton, a tenu à saluer cette initiative de l’Opc, en collaboration avec le Cnra, qui permet aux planteurs de l’or blanc d’améliorer les rendements de leurs productions et relever leur niveau de vie.

What Next?

Recent Articles