12192018Headline:

Accumulant des bilans négatifs depuis sa création en 2012, la compagnie Air Côte d’Ivoire serait au bord du gouffre, si l’on en croit les confidences du confrère.

Accumulant des bilans négatifs depuis sa création en 2012, la compagnie Air Côte d’Ivoire serait au bord du gouffre, si l’on en croit les confidences du confrère, la Lettre du Continent, dans sa parution n° 784 du mercredi 19 septembre 2018.

Leader sur le Trafic de l’Aéroport international Felix Houphouët-Boigny d’Abidjan, la Compagnie ivoirienne ‘’Air Côte d’Ivoire’’ ne présenterait pas pour autant un visage reluisant du point de vue de sa situation financière. A titre justificatif, le confrère, pointe du doigt le rapport d’un audit de Ernest & Young et Deloitte, datant du 31 décembre, dont il estime avoir reçu copie. Dans ce rapport, a indiqué notre source, le résultat de l’exercice passé (Ndrl celui de 2017), s’établit à un déficit de 9,56 milliards. Les pertes cumulées depuis la création, en 2012, a-t-il poursuivi, atteignent 65,5 milliards de Fcfa.

Outre ce résultat négatif de 2017, soutient l’hebdomadaire, cet audit relève plusieurs manquements dans la gestion de la compagnie aérienne. « Concernant la gestion d’Air Côte d’Ivoire, le rapport annonce un volume de contrats obtenus de gré en gré au cours de la même année de 5.1 milliards ». Pourtant la Lettre du Continent assure que la législation ivoirienne n’autorise qu’un montant inférieur à 100 millions de Fcfa pour ce type de contrats. « Par ailleurs, actuellement établi à 30,9 milliards de Fcfa, le montant des capitaux propres d’air Côte d’Ivoire demeure inferieur à la moitié du capital social, lequel s’établit à 130 milliards », écrit-il. Avant de conclure que la compagnie disposait d’un délai de deux ans, avant le 31 décembre 2015

Jean Kelly Kouassi (Stg)

AIP

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment