08192018Headline:

Affaire: Scandale au Guichet unique automobile,se que des importateurs réclament au Dg des Douanes et au ministre des Transports

Des importateurs de véhicules d’occasion réclament la tête du Directeur général (Dg) des douanes et du ministre des Transports « pour incompétence », suite au scandale qui a éclaté au Guichet unique automobile (Gua), il y a quelques semaines.

Ils ont posé cette revendication, le jeudi 7 juin 2018, lors d’une conférence de presse qu’ils ont animée, au Centre pilote de Port Bouët. « Nous, Fédération et syndicats des importateurs de véhicules d’occasion de Côte d’Ivoire demandons au Directeur général des douanes et au ministre des Transports, instigateurs du flou organisationnel ayant favorisé cette fraude, de démissionner purement et simplement de leur poste afin que des personnes compétentes ayant des méthodes de travail cohérentes assurent la relève », a déclaré Djehi Cyrille, porte-parole de cette organisation. Non sans avoir au préalable condamné le scandale de fraude sur le dédouanement et l’immatriculation intervenu au Gua. Pour eux, ce scandale n’est pas le produit du hasard mais plutôt « le manque de responsabilité et l’indifférence du ministère des Transports et de la douane ».

« En effet, la création du guichet unique automobile a été assortie d’une convention de concession définissant les différentes obligations et charges entre les acteurs qui interviennent la plateforme. Cependant, ce document dès l’entame des activités au Gua a été violé par ces acteurs. Au départ, le Gua immatriculait en moyenne 50 véhicules par jour mais, avec le temps, le nombre des véhicules a évolué d’une manière exponentielle avec un rythme impressionnant. Nonobstant ce changement, il n’y a eu aucune mesure prise pour mieux cerner la situation. Ce qui a généré un flou organisationnel avec la non maîtrise des différents mouvements ainsi qu’un réseau informatique caduc. Face à ces réalités, nous avons interpellé maintes fois le ministère des Transports, tutelle du Gua, à travers plusieurs courriers avec ampliations à la Douane et à différents ministères. Nous avons été marginalisés jusqu’au jour où ce grand scandale a éclaté. Le ministère des Transports et la douane prennent des mesures qui souffrent toujours de failles. Ce que les fraudeurs ont exploité», a-t-il accusé.

Puis, d’enfoncer : « Aujourd’hui avec ces milliards passées outre les caisses de l’Etat, le ministère des Transports et la Douane se mettent dans une posture de victime. Alors que ce sont eux -mêmes les responsables de cette situation ».

Par ailleurs, Djehi Cyrille et ses compagnons s’en sont également pris à Côte d’Ivoire Logistique, relativement aux frais de stationnement que cette société leur prélève. « Ces frais ne répondent à aucune loi de finance et nous les payons de façon illégale et le ministère des Transports en est informé. Les agents de cette entreprise se sont transformés en transitaires et en passeurs de douanes. Ils ne sont pas ponctuels à leurs postes, ce qui génère une lenteur désespérante dans le traitement des dossiers », a-t-il dénoncé.

 

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment