01212017Headline:

Attentat de Bassam/Bilan de la répartition des 300 millions du Gouvernement

Attaque Djihadiste-gestion6

Bilan de la répartition des 300 millions du Gouvernement aux opérateurs économiques/ Georges Ezaley Philippe, maire de Grand Bassam: « Pourquoi il reste encore 14 000 000 à repartir »

Conseil municipal extraordinaire, hier à Grand Bassam avec un seul point à l’ordre du jour : Bilan de la répartition des 300 millions du Gouvernement aux opérateurs économiques (hôteliers, transporteurs, commerçants et artisans), suite à l’attaque terroriste du dimanche 13 mars 2016. Le maire Georges Philippe Ezaley a, d’emblée, rendu hommage au président de la République, Son Excellence Alassane Ouattara, et son Gouvernement. Il a ensuite dressé l’historique de cette aide obtenue grâce à la diligence du ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la sécurité, Hamed Bakayoko. Puis, Ezaley a expliqué la méthodologie qui a prévalu dans la répartition des fonds. Là, il s’est voulu très clair. « La mairie n’a fait que libérer l’argent. Nous avons simplement dit aux différentes corporations de décider, de se mettre d’accord et de signer. Et quand cela est fait, la mairie libère la somme qui leur est destinée et qui a été décidée par le Gouvernement. A eux-mêmes, de faire la répartition en interne. Nous n’avons pas indiqué qu’il faut donner telle somme ou telle autre somme à celui-ci ou à celui-là ». Cela dit, Georges Ezaley a fait remarquer que « tous les secteurs d’activités ont retiré leur argent ». Sur PowerPoint, Kpokpa Honoré, secrétaire général de la mairie, a livré des détails. Procès-verbaux d’accord signé des hôteliers (sur les 200 millions octroyés par le Gouvernement : 170 millions pour les hôteliers balnéaires, 10 millions pour les non balnéaires, avec pour critères détaillés, la capacité d’accueil). Sur les 50 millions décidés par le Gouvernement pour les autres opérateurs économiques, 16,5 ont été empochés respectivement par les transporteurs, les commerçants, les artisans et 500 000 f par la pharmacie du quartier France. Enfin, le maire a donné des détails sur les 50 autres millions destinés à la mairie. Mais avant, il a indiqué qu’: « il y a eu beaucoup de pression, d’insultes, d’émotion. Nous avons travaillé dans la plus stricte transparence sur ce dossier. Personne au niveau de la mairie n’a pris 5 f. On n’a récompensé personne. Donc, qu’on arrête de dire des choses sur la mairie. On n’a pas “mangé” 5 f de quelqu’un ». Aussi, le maire a-t- il déploré que le propriétaire de “Canaan Beach” ait refusé jusqu’ à ce jour de venir retirer son dû cumulé qui s’élève à 1 160 000F. Il a signalé qu’un litige en justice sur la propriété du Wharf-hôtel fait que les 13 500 000 F qu’obtient cet établissement, sont également dans le compte bancaire en attendant la décision de la justice. Soit un total de 14 660 000Fcfa. « Les parents de ceux qui sont morts ont reçu 1 million, les blessés ont eu 500 000 f, c’est symbolique… », a rappelé le maire. Enfin, il a remis un véhicule 4/4 neuf et 10 talkie-walkie à la police municipale, dépense effectuée sur les 50 millions offerts à la mairie. Il a annoncé la mise en place bientôt d’une équipe “Thimo” pour la propreté de la plage, avec le recrutement de jeunes dans les quartiers et villages. D’autres projets sont également en vue, conformément à ce qui a été décidé par le Gouvernement. Aucune protestation ou contradiction n’a été enregistrée pendant la séance qui a duré deux heures d’horloge, en présence du secrétaire général de la Préfecture et de M Ebahintchi Hyppolite, représentant le Conseil régional.

Diarrassoouba Sory

Le Nouveau Réveil

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment