12152017Headline:

Augmentation du coût de l’électricité : Le gouvernement joue-t-il double jeu ? Voici Le document de Lider

Bruno kone na

Le ministre Bruno Koné, porte-parole du gouvernement affirmait mercredi dernier, à l’issue du conseil des ministres, que l’augmentation du coût de l’électricité à l’origine des récentes manifestations n’a pas été autorisée par le gouvernement. Mais des decuments signés par des ministres en charge du sujets prouvent le contraire…

Selon lui, le gouvernement n’a autorisé qu’une augmentation de 10% décidée en Juillet 2015. Celle deJanvier 2016 ne relèverait donc que de la seule décision de la CIE, une décision arbitraire qui va contre les intérêts de la population et de laquelle le gouvernement ne veut pas se faire complice.

Cependant, selon un arrêté interministériel en date du 20 Juin 2016 (signé par le ministre chargé du Budget, le ministre du Pétrole et de l’Energie, le ministre chargé de l’Economie et des Finances) portant modification des tarifs de l’électricité et fixant le principe d’un remboursement des abonnés à l’électricité, le gouvernement a bel et bien décidé d’augmenter le prix de l’électricité et sur les deux tranches.

Le document a d’ailleurs été rendu public ce week-end par Lider (Liberté et Démocratie pour la République), le parti de Mamadou Koulibaly, via les réseaux sociaux.

A l’article 2 de cet arrêté, il est dit que «Les tarifs de l’électricité sont révisés au plus tard le 31 Mars de chaque année pour une application à compter du 1er Juillet de ladite année, sur la base d’une formule d’indexation, élaborée à partir d’indices de prix reflétant les principaux paramètres de coûts du secteur de l’électricité». Et les nouveaux tarifs à la hausse sont entrés en vigueur selon le même arrêté en son article 22 «à compter du 1er Mai».

Toujours selon l’arrêté, le tarif domestique social monophasé basse tension en régime post-paiement reste le même (1e tranche à 36,05 FCFA TTC et à 62,70 FCFA TTC pour la 2e tranche).

Par contre, le tarif domestique général basse tension en régime post-paiement (communément appelé 10 ampères), le plus répandu, connait une augmentation.

Ainsi, il passe de 63,17 HT FCFA à 66,96 FCFA HT pour la première tranche (la tranche la plus consommée) et à 58,04 FCFA HT pour la deuxième tranche (la moins consommée).

Finalement où se trouve la vérité ?

Pascale Andrée

imatin

 

 

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment