12162018Headline:

CEDEAO: Des solutions pour renforcer la sécurité sous-régional ?

Le ministre ivoirien de l’Intérieur et de la sécurité Sidiki Diakité, dont le pays fait partie de la CEDEAO, a affirmé mardi à Abidjan, que le WAPIS/SIPAO,une plateforme régionale de partage d’informations est “une solution clé pour renforcer la sécurité de la région”, lors du lancement de la phase 3 du programme de cette plateforme.

Les pays de la CEDEAO régulièrement confrontés à des crises sécuritaires

“Le WAPIS/SIPAO est une plateforme régionale de partage d’information”, a affirmé M. Diakité, ajoutant qu’il “apparaît comme une solution clé pour renforcer la sécurité de la région et harmoniser les mesures relatives à la création d’une zone de libre circulation et d’établissement au sein de la Cedeao”.

Le programme WAPIS/SIPAO est né de la nécessité de disposer d’un système de bases de données criminelles nationales informatisées, connectées a un plan régional.

“A ce jour, nous pouvons affirmer que de bons résultats ont été enregistrés grâce à la contribution de l’Union européenne, l’OIPC-Interpol, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et à toutes les partis prenantes”, a expliqué le ministre de l’Intérieur.

Selon Sidiki Diakité, les pays de l’espace CEDEAO, dont le Mali, la Côte d’Ivoire, le Nigéria, le Niger, le Burkina Faso sont confrontés aux effets déstabilisateurs des attaques perpétrées par les groupes terroristes.

“Ces agissements odieux des groupes terroristes nous interpellent et doivent nous encourager à mettre en place des mécanismes harmonisés intégrés pour prévenir et lutter contre ce fléau mondial”, a précisé Sidiki Diakité tout en rappelant que “seule une véritable coopération sous-régionale et internationale, permettra de lutter efficacement contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée”.

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment