11232017Headline:

Cédéao: l’« Eco » La monnaie unique qui devrait voir le jour d’ici 2020

Les pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) ont réaffirmé leur volonté de mettre en place une monnaie unique d’ici 2020 lors du sommet des chefs d’Etat à Niamey au Niger, en octobre. Cependant, le Nigeria se montre toujours réticent.

Sur le plan technique, pour mettre en place une monnaie commune, il faut faire en sorte que les économies des pays concernés se rapprochent le plus possible : cela s’appelle la convergence. Comme l’objectif est monétaire, les critères de convergence sont eux aussi monétaires.

Le projet de monnaie commune existe depuis les années 1980, mais il a été relancé au début des années 2000. Il existe huit monnaies dans la zone Cédéao : le franc CFA et sept monnaies nationales. L’idée était de parvenir à créer une monnaie commune à ces sept pays qui n’ont pas le franc CFA. Cette monnaie devrait s’appeler l’« Eco ». Elle devait entrer en vigueur dès 2015, mais son lancement a été reporté à plusieurs reprises faute de convergence suffisante entre les pays concernés.

La convergence des monnaies indispensable ?

Il existe deux points de vue au sein de la Cédéao. Ceux qui ne croient pas à la mise en place de la monnaie unique d’ici 2020, comme le président de la commission de la Cédéao, Marcel de Souza. Pour lui, la convergence n’a pas suffisamment progressé. L’harmonisation des politiques monétaires ne s’est pas faite correctement et aucun des pays concernés n’a pu respecter les critères de convergence de façon continue entre 2012 et 2016. La crise pétrolière de 2014 a entraîné une poussée d’inflation au Nigeria, une chute de la monnaie nigériane et ghanéenne, éloignant ces pays des critères de convergence. Pour Marcel de Souza, sans ces critères, il ne peut pas y avoir de monnaie commune.

RFI

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment