11182018Headline:

Chine – Côte d’Ivoire: Les accords signés seront tous l’objet de concrétisation dans le futur”, a annoncé le ministre chinois.

Le ministre chinois en charge des Affaires africaines, Chen Xiaodong, a réitéré, vendredi à Abidjan, à l’issue d’une audience avec le président ivoirien, Alassane Ouattara, la volonté de son gouvernement d’accélérer la mise en œuvre des accords signés avec la Côte d’Ivoire lors du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA) en septembre à Beijing (Pékin).

“Ma visite a pour objectif principal de mettre en œuvre les décisions prises par les deux chefs d’Etat et les acquis du sommet de Beijing en Côte d’Ivoire. Les accords signés seront tous l’objet de concrétisation dans le futur”, a annoncé le ministre chinois.

Lors de son séjour, les 3 et 4 septembre, à Beijing, le Président Alassane Ouattara et son homologue chinois, Xi Jinping, ont signé cinq accords de coopération dans les domaines culturel, économique, industriel et des infrastructures routières, rappelle-t-on.

Outre la mise en œuvre de ces accords, la Chine veut renforcer sa coopération avec la Côte d’Ivoire dans le domaine du maintien de la paix, du développement durable et des autres aspects des travaux des Etats Unis.

Avant son audience avec le chef de l’Etat ivoirien, le ministre assistant des Affaires étrangères de Chine en charge des Affaires africaines a eu une séance de travail son homologue ivoirien.

Troisième partenaire commercial de la Côte d’Ivoire, avec un volume commercial bilatéral de 1,85 milliard de dollars en 2017, en hausse de 10% par rapport de 2016, la Chine entretient depuis 1980 des relations diplomatiques avec la Côte d’Ivoire. Ces relations se sont étendues à d’autres domaines, notamment dans l’industrie minière, la transformation des produits agricoles, la logistique et du service du commerce, avec un volume d’investissements de près de 100 milliards de FCFA à destination de la Côte d’Ivoire, a-t-on noté.

Comme perspectives, la Chine est prête à accompagner le pays dans le perfectionnement de son système industriel et renforcer sa capacité d’auto-développement, à travers la mise en application du programme de “la Ceinture et la Route” pour lui permettre de réaliser son objectif de pays émergent en 2020.

 

lebabi.net

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment