04232024Headline:

Comptabilité moderne : Les comptables publics renforcent leurs capacités

Le Comité national de réforme des finances publiques (Conafip), avec le soutien financier de l’Union européenne (Ue), a organisé un atelier de formation de son comité et des comptables publics le lundi 11 mars 2024, à la rotonde de la cité financière d’Abidjan-Plateau.

Cet atelier ayant pour thème : « Appropriation de la comptabilité publique moderne en Côte d’Ivoire », a pour objectif d’amener les acteurs ivoiriens à mieux cerner les acquis des réformes budgétaires et comptables en cours afin de s’inspirer des bonnes pratiques en vigueur dans les pays francophones d’Afrique.

Le conseiller technique, Prof. Bamba NGaladjo, représentant le ministre des Finances et du Budget, Adama Coulibaly, à la cloture du séminaire, a rappelé que cette rencontre s’inscrit dans le prolongement des activités concernant l’organisation de la conférence internationale sur la réforme des finances publiques qui s’est tenue du 20 au 22 octobre 2023, à Abidjan.

« A la suite de cette conférence, un certain nombre de points critiques étaient rapidement apparus et grâce au financement de l’Union européenne, nous avons pu introduire une requête pour l’organisation d’un certain nombre d’activités post-conférence et c’est cet atelier-là qui est pratiquement le seul que nous arrivons à organiser compte tenu des délais », a précisé Prof. Bamba NGaladjo.

Pour lui, la modernisation de la comptabilité publique s’inscrit dans un cadre global et qui concerne la modernisation générale des finances publiques, selon un canevas plus ou moins commun à l’ensemble des pays de l’Uemoa.

« Cela s’était traduit par l’adoption d’un ensemble de directives qui elles-mêmes ont été transposées. Et au niveau de la Côte d’Ivoire, nous avons pu les transposer à travers la loi organique portant code de transparence d’une part et la loi organique portant loi de finance. Ces deux lois organiques constituent la nouvelle constitution financière de la Côte d’Ivoire », a déclaré le conseiller technique du ministre Adama Coulibaly.

Quant au conseiller Meless Pierre, représentant le directeur général du Trésor et de la comptabilité publique, Arthur Ahoussi, il a remercié tous les participants pour avoir pris part effectivement à cette formation, toute chose qui dénote de l’intérêt partagé autour de la question de la réforme de la finance publique. « Depuis une vingtaine d’années, les réformes en matière de gestion des finances publiques en Afrique, en particulier dans les pays francophones, portent sur l’amélioration de la transparence, de la performance et de la gestion axée sur les résultats », fait-il savoir.

Il a également remercié les autres représentants des administrations publiques, à savoir la Cour des comptes, l’Inspection générale des finances, la Direction générale de l’économie, la Direction générale du budget et des finances, ainsi que les experts du Comité national du suivi de la mise en œuvre du schéma directeur de la réforme des finances publiques pour la qualité de leurs interventions et contributions respectives à atteindre les objectifs de cette rencontre.

Avant d’engager chaque participant à s’approprier les expériences des bonnes pratiques en matière de gestion des finances publiques et à mettre en œuvre les diligences qui s’y rattachent en vue de l’alignement de la comptabilité publique ivoirienne sur les standards internationaux.

What Next?

Recent Articles