11202018Headline:

Construction du 4ème pont : Voici où en sont les travaux/• Ce qui coince vraiment la réhabilitation de l’autoroute Adjamé-Yopougon

Le gouvernement ivoirien, en vue de soulager les usagers de l’autoroute Adjamé-Yopougon, a décidé de la construction d’un 4ème pont devant relier les communes de Yopougon et du Plateau.

Les travaux de réalisation de cette infrastructure, annoncés depuis 2017, ne sont pas encore perceptibles à l’œil nu. Les usagers de la voie expresse reliant les communes d’Adjamé et de yopougon continuent de subir de longs embouteillages dans leurs différents déplacements. Le moindre accrochage, et la circulation est totalement paralysée sur cet axe. Toute chose qui emmène les automobilistes à la conclusion selon laquelle le 4ème pont est bien plus qu’une nécessité, une urgence. Tous ont donc hâte de voir des engins en position, présageant ainsi du démarrage imminent des travaux. Un chauffeur de mini-car communément appelé ”Gbaka” ne croit plus en la faisabilité de ce projet. au bord des nerfs, immobilisé dans un bouchon en dtrecton d’Adjamé, pour lui, le projet de réalisation du 4ème pont n’est rien d’autre qu’un leurre. Un effet de Com. Il en veut pour preuve, le fait que ce projet annoncé depuis 2017 ne connaisse jusque-là pas encore un début d’exécution.

 

Du côté de l’Agence de gestion des routes (Ageroute), l’on apprend que quand bien même les travaux de construction de l’infrastructure n’ont pas encore démarrés, tout est mis en œuvre pour faire avancer le projet. « Les appels d’offres, relativement aux travaux de construction du 4ème pont ayant déjà été lancés, l’étape de la sélection de l’entreprise des travaux et le bureau de contrôle sont en cours et le processus se fait normalement », a informé le mardi 07 février 2018, le coordonnateur du Projet de transport urbain d’Abidjan (Ptua), Issa Ouattara, joint au téléphone en début d’après-midi. Il a indiqué qu’après la phase d’analyse des différentes offres, les dossiers seront transmis d’ici la fin de la semaine au bailleur de fonds principal du projet, à savoir la Banque africaine de développement (Bad), pour avis définitif à l’entreprise en charge des travaux. « Après analyse des offres, c’est le bailleur qui doit juger le dossier conforme avant l’attribution du marché », a insisté le coordonnateur du Ptua.

Caractéristiques de l’ouvrage

D’une longueur totale de 7,5 kilomètres, le projet de 4ème pont, faut-il le noter, nécessitera pour sa réalisation une enveloppe de près de 150 milliards de Fcfa. L’ouvrage consiste en une voie express reliant trois communes (Yopougon, Adjamé et Plateau). Il s’étendra de Yopougon Sideci (entre le commissariat du 16ème arrondissement et le cinéma Saguidiba), à Adjamé Indénié, à la lisière de la commune du Plateau. Cette infrastructure traversera plusieurs quartiers des communes de Yopougon, Attécoubé et Adjamé.

 

A savoir, Nouveau quartier, Toit rouge, Mossikro et Locodjoro, l’école maritime, l’espace de l’hôtel Sebroko pour rejoindre finalement le Boulevard Nangui Abrogoua. Le 4ème pont plus spécifiquement d’une longueur de 1,4 Km, comprendra une chaussée 2×3 voies. Des échangeurs, passerelle et bretelles seront réalisés notamment sur la Baie du Banco, pour traverser le Boulevard de la paix (route Carena) et au niveau du quartier Boribana. Il est également prévu la réalisation d’un tunnel qui constituera une réservation pour le métro Anyama-Port-Bouet dont les travaux ont été lancés, le jeudi 30 novembre 2017, par le chef de l’État ivoirien, Alassane Ouattara, et le chef de l’État français, Emmanuel Macron, en visite à Abidjan. L’ensemble de l’ouvrage comprendra un aménagement spécial dédié à la ligne de métro Yopougon-Bingerville.

Les ressources du Mcc

En attendant les travaux du 4ème pont, des travaux sont en cours et visibles sur l’axe Yopougon-Adjamé, précisément au niveau de la bretelle venant de Yopougon pour la Carena. Ces travaux, dira le Directeur général adjoint (Dga) de l’Ageroute, Yapo Yapo Calixte, continueront sur l’autre bretelle venant de la Carena. « L’État réhabilite ces bretelles (travaux qui sont provisoires), en attendant que le programme du Millennium challenge corporation (Mcc) démarre en 2019. Ce programme prendra également en charge le carrefour Akwaba-Valery Giscard d’Estaing (Vge)- jusqu’à la sortie de Yopougon (corridor Gesco) en passant par la Carena », a mentionné le lundi 5 février 2018, dans une note transmise à L’inter, le Dga de l’Ageroute, Yapo Yapo Calixte.

Il a saisi l’occasion pour sensibiliser les automobilistes qui utilisent le sens inverse, en venant de la Carena, pour se rendre à Yopougon. « La dégradation de la bretelle, dans le sens de la Carena à Yopougon, n’autorise pas les automobilistes à prendre le sens inverse, au risque d’occasionner des accidents de la circulation. La discipline est requise pour aller autant sur une route dégradée que d’aller risquer sa vie en sens inverse », a-t-il dit.

Irène BATH

linfodrome

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment