10182017Headline:

Côte d’Ivoire: Affaire/ La fourniture de l’électricité aux pays voisins rapporte 5 milliards /Ce que dit Duncan..

Kablan Duncan
Côte d’Ivoire: La fourniture de l’électricité aux pays voisins rapporte 5 milliards par an, Duncan dément l’implication du FMI dans la hausse des prix
En voulant renforcer sa position de hub énergétique dans la région ouest africaine, la Côte d’Ivoire fournit déjà de l’électricité au Ghana, au Mali, au Burkina Faso, au Bénin, au Togo et au Libéria, puis à terme à la Sierra Léone et à la Guinée.

Cette vente d’électricité semble rapporter beaucoup au pays, si l’on s’en tient aux explications données par le chef du Gouvernement sur ce sujet qui préoccupe ses compatriotes.

Selon Daniel Kablan Duncan, le pays fait un gain d’une marge de 11,3% chaque année ce qui équivaut à5 milliards  de FCFA.

En dépit de ce « commerce » rentable, la Côte d’Ivoire connait un déficit dans le secteur de l’électricité qui est passé de 107 milliards de FCFA en 2011 à 44 milliards de FCFA en 2012 puis à 39 milliards de FCFA en 2015.

Tout en promettant l’équilibre financier dans le secteur de l’électricité à la fin 2017, la Côte d’Ivoire veut explorer d’autres sources d’énergie, notamment la biomasse, puisqu’elle produit 12 millions de tonnes de déchets végétaux par an.

Des rumeurs avait annoncé que la hausse du prix de l’électricité en Côte d’Ivoire est le fait du Fonds monétaire international (FMI).

Le chef du Gouvernement ivoirien a démenti cette rumeur persistante, précisant au passage, que l’institution de Breton Woods n’intervient pas dans le secteur de l’électricité de son pays.

«Ce n’est pas le Fonds monétaire international qui a demandé l’augmentation du prix de l’électricité. Elle devait intervenir en 2016. C’est une décision de la Côte d’Ivoire afin d’augmenter la marge des bénéficiaires » a-t-il déclaré.

Les ivoiriens qui souhaiteraient que les responsabilités soient situées entre le concessionnaire du service public de l’électricité et le ministère de l’Energie face à cette hausse du prix du courant n’auront malheureusement pas de réponse à leur préoccupation.

Le chef du Gouvernement ivoirien a tout simplement indiqué que cette balle de ping-pong n’est pas fondamentale.

Wassimagnon, Abidjan

koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment