09212019Headline:

Côte d’Ivoire/ Bro Grébé : «Dire que des pans entiers de notre économie sont aux mains de non nationaux, ce n’est pas être xénophobe»

Au cours du meeting qu’elle a animé à Grand Morié, dimanche 9 juin 2019, Bro Grébé a dénoncé la rupture dans plusieurs domaines en Côte d’Ivoire. Notamment au niveau économique, politique, social, moral, environnemental et culturel.

Bro Grébé a déploré le fait qu’au niveau économique en Côte d’Ivoire, « nous ne travaillons pas assez ». Elle a dénoncé, en effet, le fait que des pans entiers de l’économie de la Côte d’Ivoire sont aux mains de non nationaux. « On ne nous a pas obligés. Mais le dire, ce n’est pas être xénophobe. C’est pour nous dire, de nous mettre au travail. Parce qu’il ne faut pas pointer du doigt pour dire que tel secteur a été pris par les non nationaux, tel secteur est occupé par les non nationaux. Qu’est-ce que nous faisons pour occuper ces secteurs », a-t-elle interrogé ? Elle a indiqué qu’au plan social, nous avons une grosse plaie qui est en train de devenir un cancer, à savoir l’argent mal acquis, l’argent vite acquis. « L’argent mal acquis est une malédiction. Tu gagneras ton pain à la sueur de ton front. Si ce n’est pas ça, c’est une malédiction pour toi. Aujourd’hui en Côte d’Ivoire, l’argent est notre dieu. A tel enseigne que si on me donne de l’argent, je vais dire que telle chose est rouge, alors qu’elle n’est pas rouge », a accusé la présidente du Mouvement citoyen pour la nouvelle Côte d’Ivoire (Mcnci).

Elle a déploré également le fait que les Ivoiriens ont abandonné leurs valeurs morales, spirituelles et traditionnelles. « L’Ivoirien est capable de tuer sa mère pour de l’argent ou un poste de responsabilité. Tu vas passer un concours, même si tu as zéro de moyenne, il suffit de donner de l’argent, tu vas passer. Alors quel est le repère ? Qu’est-ce que nous laissons à nos enfants, aux futures générations, si tout est basé sur l’argent », s’est inquiétée Bro Grébé.

Elle a souligné que l’oisiveté est la mère de tous les vices. Malheureusement, a-t-elle évoqué, rien n’a été développé dans les villages pour que les jeunes soient occupés. « Ils sont dans des drogues de plus en plus dures. On meurt de plus en plus jeunes en Côte d’Ivoire à cause du koutoukou, de la drogue, des maladies qui ne sont pas bien prises en charge », a-t-elle mentionné.

Il y a un nouveau phénomène qui, selon la présidente du Mcnci, perd le temps aux Ivoiriens : « C’est l’Eglise. La plus grande Eglise Catholique, celle qui commande toutes les autres, se trouve au Vatican. Là bas, la messe fait 45 minutes. Dieu est partout. Tu ne vas pas aller t’asseoir pendant 5 heures de temps à l’Eglise et ton voisin, pour une petite discussion, vous ne vous parlez pas pendant des années », a déploré Bro Grébé.

Lire sur Afrik Soir

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment