03292017Headline:

Côte d’Ivoire: CIE /Les factures de l’ Électricité du mois de mars vont encore augmenter

facture

Les Ivoiriens doivent s’attendre, en recevant leurs factures d’électricité, ce mois de mars 2016, à constater qu’elles ont pris l’ascenseur.

C’est une conséquence de l’ ajustement tarifaire décidé par le gouvernement, qui est intervenu en juin 2015.
En effet, à compter de janvier 2016, la seconde phase de l’ajustement est entrée en vigueur. Aussi, pour les clients domestiques, facturé par bimestre (janvier et février) ce sera sur les factures de mars. Quant aux industriels, facturés chaque mois, le nouveau tarif qui procède de l’ajustement tarifaire, est censé s’appliquer sur les factures de janvier 2016. Il faut souligner que l’augmentation décidée par le gouvernement, est de l’ordre de 10% en deux phases, sur la basse tension.

Une première phase de 5% en juillet, et la seconde en janvier. Concrètement, pour un consommateur qui paie habituellement 30.000 francs Cfa de facture d’électricité, la hausse représente, au finish, 3 mille francs Cfa ; soit 1.500 francs Cfa par tranche de 5 %.  Que dit exactement l’arrêté interministériel N°325, signé du ministre du pétrole et de l’énergie, et les ministres auprès du Premier ministre, chargés de l’économie et de finances ainsi que du Budget, du 26 juin 2015 portant modification des tarifs de l’électricité ? Ce texte mentionne d’emblée que les consommateurs les plus vulnérables, ceux qui bénéficient du tarif social, ne sont pas concernés par cet ajustement. Les clients concernés sont ceux indexés au tarif normal, domestique et professionnel. Le taux d’ajustement va de 5% pour les tarifs basse tension, à 10 % pour la haute tension. Précisons que « en moyenne », veut dire que pour ceux qui consomment beaucoup, le taux peut être plus élevé.  Par ailleurs, l’ajustement qu’il y a eu en 2015, ne porte que sur la 2ème tranche.

Pour le tarif domestique général, la première tranche est restée au même niveau. C’est la 2ème tranche qui a été touchée. Dans la seconde phase, la 2ème tranche sera touchée encore, ainsi que la prime fixe qui sert aux investissements. Pour ce qui est des industries, cet arrêté indique qu’elles ont des tranches horaires de facturation. Il y a les heures pleines, qui vont de 6h à 18h30, les heures creuses qui vont de minuit à 6h du matin, et les heures de pointe qui vont de 18h à minuit. Ce qu’il faut comprendre, c’est que le prix de l’électricité dépend de ce que coûte l’électricité. Les industriels représentent 0.3% des clients, en terme de nombre, environ 4.500. Mais ils consomment 48% de l’énergie produite.

« C’est une décision du gouvernement pour se donner les moyens, mettre à niveau notre système électrique, donner une électricité de bonne qualité et à un prix abordable aux Ivoiriens. Tels étaient les motifs avancés par le gouvernement. Par ailleurs, pour un utilisateur normal, il ne paie que quand sa consommation dépasse une certaine limite. Enfin, cette augmentation a été étalée pour ne pas qu’elle soit ressentie », a commenté un expert du secteur avec qui nous avons échangé, dimanche 13 mars 2016, par téléphone.    Jonas BAIKEH Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Source IM

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment