08202017Headline:

Côte d’Ivoire : Entrepreneuriat féminin des chiffres très catastrophiques

entreprenaria femme

La conseillère du chef de l’Etat en charge du genre et des affaires sociales, Jeanne Peuhmond, a procédé le vendredi dernier, 23 janvier 2015, au siège de la chaire UNESCO « Eau, femmes et pouvoir de décision » sis Riviera Faya, au lancement de la deuxième édition du forum de l’emploi et de l’entrepreunariat féminin. Organisé par le groupe Alpha Oméga Service (AOS), en partenariat avec la chaire UNESCO Efpod, le forum qui se tiendra les 6 et 7 mars 2015, au Golf hôtel, a pour thème « devenir une femme d’influence ». Mme Yao Euphrasie, titulaire de la chaire UNESCO Efpod, qui œuvre pour une société juste où les femmes et les hommes bénéficient des mêmes chances et des mêmes opportunités en vue d’une croissance inclusive, a déclaré que le plus important, c’est d’accroitre le taux d’insertion professionnelle des femmes et des jeunes filles.

Des chiffres qu’elle a rendus publics sur l’emploi des femmes montrent qu’il n’y a pas beaucoup de femmes dans le milieu de l’entrepreunariat. On note pour les activités de fabrication : 14,20% de femmes ; activités de commerce, d’article domestique : 34% ; hôtels et restaurants : 17%, immobilier et placement de services aux entreprises : 4% ; activités à caractère collectif et personnel : 8,4% ; activités non classées : 0,7% ; pisciculture, aquaculture, pêche : 0,5%. En milieu rural, pour les employés hors agriculture : 1,5% de femmes ; stagiaires : 0,6% ; travaillant à comptes propres hors agriculture : 68,1% ; aide familiales : 4,1% ; agriculteurs indépendants, employeurs agricoles : 2,6%. «Les femmes sont dans le secteur informel », déplore la titulaire de la chaire UNESCO Efpod.

Mme Yao Euphrasie pense en tout cas que le forum est une véritable plateforme pour le compendium des compétences féminines qu’elle dirige. En ce sens qu’il offre aux femmes l’occasion de renforcer leurs capacités, de consolider leur réseautage et de partager les meilleurs expériences et opportunités d’emploi ». Pour Jeanne Peuhmond, « sans les femmes, véritable moteur de la société, il n’y a pas d’émergence possible ». C’est pourquoi il est important que les femmes actives saisissent l’opportunité du forum pour se retrouver, échanger et réfléchir sur les questions économiques et professionnelles qui les concernent.

Selon Sandrine Roland, directeur-associé du groupe AOS, environ 3000 femmes ont été impactées par la première édition du forum. Plus de 300 entretiens d’emploi ont été réalisés dans le cadre du carrefour de l’emploi dont plus d’une dizaine ont débouchés sur des stages et emplois. Pour cette édition 2015, les promoteurs espèrent faire mieux.

Emmanuel Akani

nouveaucourrier

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

One Response to "Côte d’Ivoire : Entrepreneuriat féminin des chiffres très catastrophiques"

  1. miss KOUADIO says:

    bien pensee

Leave a Reply

Submit Comment