09252017Headline:

Côte-d’Ivoire: Insécurité à Man, affrontement à la machette de deux groupes de jeunes, les causes…

Décidément la capitale du grand yacoubadougou Paris est loin de sortir du grand banditisme. Il ne se passe pas de jours sans que l’on assiste à des attaques de domicile ou autres agressions de personnes.

Courant février 2017 le quartier Belleville de Man a fait l’objet de plusieurs attaques de domicile par un groupe de jeunes estimé au nombre de 20. Pour se sécuriser, les populations et les jeunes du quartier mettent en place un comité de surveillance. Sifflets à la bouche, gourdins en mains, le comité de sécurité va dresser des barrages à tous les carrefours importants du quartier.

Tout va bien se passer jusqu’au 14 février dernier, jour de la saint valentin. Cette nuit-là, Diomandé Mamadou, alias Junior qui rodait très tard voulait forcer un des barrages du quartier. Refusant de se soumettre au contrôle d’usage, une altercation éclate entre lui et le comité de surveillance. Blessé à la machette, Diomandé Mamadou Junior va activer son gang qui vient à la charge. Ainsi dans la nuit du dimanche 19 au lundi 20 février, le gang de Diomandé Mamadou Junior attaque le comité de surveillance. Dans la bagarre qui s’en suit, Diomandé Fabrice, le frère cadet de Diomandé Junior s’en tirera avec une blessure à la machette. Le carnage sera évité grâce à l’intervention de la police.

Informé de la situation Gonnin Tia Abel, président de l’union de la jeunesse communale de Man prend l’affaire en main afin de trouver un règlement à l’amiable. Ainsi va-t-il multiplier les rencontres avec la jeunesse dudit quartier et ce, en présence des chefs de communauté et de quartiers.

Un calme précaire règne depuis.

Doumbia Balla Moise

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment