05222017Headline:

Côte d’Ivoire : KKB faits des révèlations sur Ouattara

 

kouadion konan bertin-kkb

Côte d’Ivoire : KKB révèle que, Ouattara a fait perdre plus de 1000 milliards de FCFA au pays

– A l’occasion de la célébration de la 55è année d’indépendance de la côte d’Ivoire, Kouadio Konan Bertin dit KKB, a adressé un message aux ivoiriens.

Dans le document dont copie est parvenue à KOACI, le député de la commune de Port Boüet révèle que,Ouattara a fait perdre plusieurs milliards de FCFA, la raison pour laquelle la pays irait mal.

« Notre pays va mal et les mauvaises nouvelles ne cessent de s’amonceler sur nos têtes : Dans un pays à ce point malade et face à une population notoirement tailladée par la pauvreté, apprendre que le racket, ce fléau que le Président sortant est incapable de juguler, a fait perdre à l’Etat ivoirien plus de 1000 milliards FCFA en trois ans (2012, 2013 et 2014), d’après les conclusions d’une étude réalisée par l’école nationale de statistiques et d’économie appliquée (ENSEA) d’Abidjan sur financement de la Banque mondiale, est un véritable coup de tonnerre qui en rajoute au discrédit du Président sortant et de son gouvernement. Quand on ajoute à ce montant déjà astronomique les pertes sèches pour l’Etat occasionnées par la corruption, la fraude fiscale, l’évasion fiscale et la fuite des capitaux, où se situe le curseur de la mise à sac annuelle de notre pays : 500, 1000, 2000 milliards de FCFA ? », A –t-il interrogé.

Le candidat à la prochaine présidentielle a aussi indiqué dans son message que la gouvernanceOuattara avait plongé le pays dans l’inconnu, avec le concept du rattrapage ethnique et l’emprisonnement des responsables politiques.

« Le message qu’envoient ces thuriféraires du régime, c’est qu’on peut troquer notre cohésion nationale contre quelques kilomètres de goudron en plus ; on peut impunément se venger des ivoiriens, notre peuple, pour quelques réalisations, au demeurant, prévues de très longue date » , souligne le membre de la CNC , avant de poursuivre.

« En vérité, notre pays, sous la gouvernanceOuattara  ne cesse de plonger dans l’inconnu : L’accession au monde du travail et aux postes de responsabilités est dévoyé et mis au service d’un concept dévastateur : le rattrapage ethnique ; Nos prisons n’ont sans doute jamais été autant peuplées de leaders politiques depuis…la colonisation. »

Donatien Kautcha, Abidjan

koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment