11232017Headline:

Côte d’Ivoire: la Lettre du Continent” Alassane Ouattara enterre le premier president Houphouët Boigny une seconde fois…”

En dépit de l’érection de Yamoussoukro en capitale politique de la Côte d’Ivoire en 1983 et malgré l’existence des chantiers du Palais présidentiel et de l’Assemblée nationale initiés par l’ex-président Laurent Gbagbo dans ce district, le chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara a entamé la construction d’un nouveau palais présidentiel, à Abidjan selon la Lettre du Continent.

Le principe de la continuité de l’Etat semble ne pas être partagé par l’actuel chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara. Plutôt que de terminer les chantiers du Palais présidentiel et de l’Assemblée nationale à Yamoussoukro lancés par son prédécesseur à coup de milliards, Alassane Ouattara n’a pas cherché loin. Il a préféré construire un nouveau palais présidentiel, à Abidjan en face de l’actuelle présidence, dans le quartier des affaires du plateau.

Pis, cette place choisie par Ouattara pour son palais présidentiel était dédiée au mémorial Félix Houphouët-Boigny, du nom du premier Président ivoirien, par Laurent Gbagbo. Il n’est donc point erroné d’affirmer que Ouattara l’houphouetiste tue à nouveau Houphouët. Par ailleurs, Ouattara avait fait la promesse de résider à Yamoussoukro, ville natale de son mentor.

« Homme de parole et de conviction, le chef de l’Etat Alassane Ouattara qui a fait des promesses lors de sa campagne présidentielle en affirmant qu’il s’installera à Yamoussoukro dès son élection doit joindre l’acte à la parole en achevant les deux gigantesques chantiers notamment le Palais présidentiel et l’Assemblée nationale laissés par l’ancien président Laurent Gbagbo », se convainc un chef traditionnel dudit district. Au soir de son second mandat, Ouattara risque de ne point respecter cette promesse comme bien d’autres.

La Lettre du Continent n°764 du 8 novembre 2017

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment