09222017Headline:

Côte d’Ivoire: L’affaire des 342 milliards de fonds de souveraineté géré par le frère de Ouattara qui perturbe la Tabaski présidentielle

L’augmentation abyssale du budget de souveraineté crée un vent de polémique dans un contexte de difficulté économique et sociale d’envergure avec notamment la chute des cours du Cacao et de plaintes successives d’entreprises prises à la gorge voire harcelées par les services fiscaux.

En effet, ce magot géré par le frère du président Téné Birahima Ouattara sans obligation de transparence pour son utilisation, s’élève cette année à 342,6 milliards de Francs CFA (521 millions d’Euros) soit un peu plus de 20 milliards que celui arrêté en 2015 pour l’année 2016.

Pour comparaison, sous le président Gbagbo il s’élevait à 80 milliards et 25 sous Bédié.

Pour rappel, l’actuel président jadis opposant et son camp critiquaient vivement les fonds de souveraineté de 25 milliards sous Bédié et avaient crié au scandale quand ils étaient passés à 80 milliards sous Gbagbo qui en avait confié la gestion à Jacques Anoma, un cadre du PDCI.

Aucun cadre du palais n’a souhaité ce jour lors de la prière de laTabaski à la grande mosquée de la Riviera, commenter cette inflation. Pire, les journalistes ont été sommés de ne pas aborder le sujet qui, au constat, apparait comme dérangeant dans l’entourage du président.

Avant d’en savoir plus, peut être mercredi prochain au point de presse du conseil des ministres, le budget de fonctionnement du palais avait quant à lui été fixé à 100 milliards de Francs CFA dans le cadre de la loi budgétaire rectificative.

Amy Touré, Abidjan

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment