04232018Headline:

Côte d’Ivoire: Le Ministre Diarrassouba Souleymane loue les bienfaits de la ratification de la ZlECAf à Kigali

Juste après la ratification de l’accord portant création de la Zone de libre-échange continentale africaine par les dirigeants de 44 pays africains, le mercredi 21 mars 2018, à Kigali, la capitale rwandaise, le Ministre du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba, s’est prononcé sur ce qui se présente désormais comme la plus vaste zone de libre-échange au monde.

« La création de la ZLECAf est inédite et historique car, c’est l’unique zone économique qui regroupera 55 pays avec un potentiel économique avec environ 600 millions de consommateurs de classe moyenne, différent de l’Union Européenne », indique le Ministre Souleymane Diarrassouba. Puis de définir une Zone de Libre Echange (ZLE) qui, selon lui, « est un ensemble de pays qui, dans le cadre du processus d’intégration de leurs économies, conviennent d’éliminer l’essentiel des droits de douanes entre eux, chacun conservant sa propre politique commerciale extérieure ». Pour lui, en effet, c’est la première étape de ce processus qui passe ensuite par une suite d’instruments de niveaux d’intégration croissants, pour aboutir à l’Union politique et sociale, via l’Union Douanière, le Marché Commun, l’Union Economique, l’Union Economique et Monétaire.

Faut-il le rappeler, la ZLECAf, ce produit phare de l’Union Africaine en réflexion depuis 2012 pourrait réunir 1,2 milliard de personnes avec un PIB cumulé de 2500 milliards de Dollars. Le processus de sa mise en place mènera à la création d’un marché commun d’ici à 2028 et d’une union économique et monétaire en Afrique.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment