12162017Headline:

Côte d’Ivoire: Les révélations du ministre Cissé Abdourahmane sur les nouveau prix du cacao

cacao prix
Projet de budget 2016, financement et création des Pme, nouveau prix du cacao: Les révélations du ministre Cissé Abdourahmane
Dans la soirée du jeudi 1er octobre 2015, en marge des Journées nationales du cacao et du chocolat (Jncc), une salle de l’Hôtel Président de Yamoussoukro a abrité une conférence publique animée par le ministre auprès du premier ministre en charge du Budget, Cissé Abdourahmane, avec comme auditeurs les jeunes cadres du parti politique Rhdp.

A ses hôtes, le ministre en charge du Budget, qui a exposé sur le thème « Quelle politique budgétaire pour la réalisation de l’ambitieux programme du président Alassane Ouattara », a fait des révélations sur le budget 2016, le financement ainsi que que la création des Petites et moyennes entreprises (Pme). « J’ai présenté aujourd’hui un projet de budget qui s’équilibre en recettes en dépenses à 5 813,3 milliards de francs Cfa pour l’année 2016. Un budget en hausse, par rapport au budget 2015, de l’ordre de 12%. Dans ce budget, le niveau de recettes fiscales est en hausse de 60% par rapport à l’année 2010. Dans le projet de budget que nous avons proposé, nous ambitionnons d’instaurer, par exemple, une amnistie fiscale, en disant aux entreprises, vous avez jusqu’au 30 avril 2016 pour venir vous déclarer », a fait savoir le ministre Cissé concernant le prochain budget. Il a indiqué que le gouvernement a initié une réduction de 25% de l’impôt foncier pour les Pme pendant deux ans suivant leur date de création.

Selon lui, cela a été proposé aux Pme qui seront constituées en 2016 pour favoriser la création de plus de Pme. « Nous souhaitons qu’il y ait un maximum d’entreprises qui passent du secteur informel au secteur formel. Nous avons réduit les coûts de création des entreprises. Nous proposons une date limite du 30 avril 2016. Si vous vous déclarez avant le 30 avril 2016, on ferme les yeux sur tout ce qui s’est passé par le passé. C’est ce que nous proposons au secteur privé de sorte à ce qu’on puisse avoir une assiette fiscale qui soit la plus large possible », a soutenu Cissé Abdourahmane.

Le conférencier du jour a fait remarquer qu’il y a un potentiel fiscal important en Côte d’Ivoire. « Il s’agit de faire en sorte que tout le monde puisse payer la fiscalité. Parce qu’aujourd’hui, nous nous rendons compte que ce sont les mêmes entreprises qui paient l’impôt. Notre rôle, en tant qu’État, c’est de garantir qu’il y ait une équité dans le traitement de l’ensemble des contribuables. Faire en sorte que tout le monde paie l’impôt et le juste impôt, fait partie de notre devoir », a-t-il souligné.

Parlant du projet d’annexe fiscale pour l’année 2016, le ministre a révélé que ce qui est proposé en 2016 coûtera environ 15 milliards de francs Cfa à l’État ivoirien. « On abandonne de la main gauche, pour un petit peu, récupérer de la main droite. Mais le but, c’est de créer l’émulation, c’est d’inciter des entreprises à embaucher. Le but, c’est d’améliorer l’environnement des affaires », a-t-il avoué.

A propos du nouveau prix du cacao, il a révélé que pour donner un prix rémunérateur aux producteurs de café-cacao, « l’État a dû abandonner plus de 189 milliards de francs Cfa de recettes fiscales pour permettre aux paysans d’avoir un prix qui soit raisonnable ». A l’en croire, tout cela fait partie de la politique fiscale pour améliorer la situation des producteurs.

Hermance K-N (Envoyée spéciale à Yamoussoukro)

 linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment