01172017Headline:

Côte-d’Ivoire /Maintien du Dg de l’Anac à son poste:les réseaux sociaux s’affolent / Un fils de Kong écrit à Ouattara pour dénoncer un abus

silue sinally

« ‘’L’Ivoirien nouveau’’, c’est aussi le respect des lois de son pays »

Depuis un certain temps, les réseaux sociaux s’affolent face à l’injustice à l’Agence Nationale de l’Aviation Civile (ANAC) sur le non-départ à la retraite du Directeur Général, SILUE Sinaly, bien qu’il ait dépassé l’âge statutaire de départ à la retraite.

Par le décret n°2012-652 du 11 juillet 2012, vous avez porté l’âge de la retraite à 65 ans pour les fonctionnaires et agents de l’Etat de la catégorie A4 à A7.

Monsieur SILUE Sinaly, Directeur Général de l’ANAC, né le 15 juin 1951, et qui a donc 65 ans révolus, refuse de partir à la retraite, parce que bénéficiant de protections du «Système» de par son appartenance ethnique.

Monsieur le Président, ce qui est révoltant, c’est le système de départ à la retraite à double vitesse, selon que l’on soit du Nord ou d’une autre partie de la Côte d’Ivoire.

A titre d’exemple, monsieur KRAH Koffi Pascal, ex-Directeur Général du BNETD, cadre originaire du centre a été mis à la retraite dès qu’il a atteint l’âge statutaire et a été remplacé par monsieur COULIBALY Kinapara, alors qu’on maintient en activité monsieur Silué parce qu’il est originaire du Nord.

Et, plus révoltant encore, monsieur Silué a déjà bénéficié d’une rallonge de 5 ans.

En effet, avant votre décret portant à 65 ans l’âge de départ à la retraite, celui-ci était fixé à 60 ans.
 Maintien du Dg de l’Anac à son poste: Un fils de Kong écrit à Ouattara pour dénoncer un abus « ‘’L’Ivoirien nouveau’’, c’est aussi le respect des lois de son pays »
Monsieur Silué, né en 1951 avait déjà 60 ans avant 2012, date du décret de prolongation. Il a donc déjà bénéficié de 5 ans de rallonge et on voudrait encore prolonger son admission à la retraite!

Monsieur le Président, nous nous adressons à vous parce que l’Ivoirien nouveau que vous prônez commande aussi le respect des lois de son pays : qu’on s’appelle KRAH Koffi Pascal ou SILUE Sinaly, qu’on soit du Centre ou du Nord, dès qu’on atteint l’âge limite de départ à la retraite, on doit s’y conformer.

Nous vous adressons cette lettre ouverte parce que bien souvent vos collaborateurs, mus par leurs intérêts partisans, vous font porter un chapeau qui n’est pas de vous.

En tant que Président de tous les Ivoiriens, du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest en passant par le centre, nous espérons que vous rétablirez l’ordre et la justice et que monsieur Silué qui, par ailleurs, a mis à la retraite les agents de l’ANAC admis à la retraite en 2016, fera immédiatement valoir ses droits à la retraite qu’il a atteints depuis fin juin 2016. Chaque mois supplémentaire qu’il passe est une usurpation et violation du principe de l’égalité des citoyens ivoiriens devant la loi sur la retraite.

Si cette disparité n’est pas réparée, vous apporterez de l’eau au moulin de ceux qui pensent (à tort ou à raison) que vous êtes un adepte du rattrapage ethnique.

OUATTARA SOULEYMANE

FILS DU NORD ET ORIGINAIRE DE KONG

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment