10192017Headline:

Côte d’Ivoire : On se bouscule pour Versus Bank à Abidjan/Les raisons

versus bank

En attendant le lancement officiel de l’appel d’offres pour la privatisation de Versus Bank, plusieurs entreprises ont déjà manifesté leur intérêt. Selon nos informations, la banque d’investissement américaine Merrill Lynch a pris des renseignements auprès des autorités ivoiriennes sur ce dossier. Le milliardaire espagnol Alberto Cortina, qui détient la Banque de Dakar, mène, quant à lui, un lobbying discret auprès de la primature, qui assure la tutelle du comité de privatisation.

Le groupe français BPCE, qui a déjà tenté de s’implanter en Côte d’Ivoire mais a échoué à reprendre la Banque Atlantique, ne renonce pas à son projet et vise lui aussi la prise de contrôle de Versus Bank. À ce stade, l’État a estimé à 47 millions d’euros la valorisation des 67 % du capital à céder. Un prix jugé élevé par certains acquéreurs potentiels car, malgré ses récents bons résultats, l’établissement public détient des créances douteuses irrécouvrables et n’a pas de fonds propres importants. Prévu pour août dernier, c’est finalement en septembre que l’appel d’offres de cession sera lancé.

Jeune afrique

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment