08212018Headline:

Côte d’Ivoire: Scandale au Guichet unique automobile, Amadou Koné fait le grand déballage…

Le ministre des Transports Amadou Koné a effectué une visite au Guichet unique automobile (Gua) le mardi 12 juin 2018.

Le Colonel Tea Pacal, directeur par intérim de Côte d’Ivoire Logistique qui s’est réjoui de la visite du ministre, la première depuis l’éclatement de la crise en avril dernier, a présenté l’état de la situation au Guichet unique. Il a en effet appris que, conformément aux exigences du ministère de tutelle, les activités au Guichet avait repris depuis de façon manuelle. Une situation qui, selon lui, n’a pas empêché la structure d’enregistrer un score de 1000 véhicules traités en immatriculation et plusieurs centaines pris en charge à différents niveaux du processus. Pour sa part, le ministre des Transports, Amadou Koné qui a fait remarquer son absence hors du pas lors du début de la crise n’a pas manqué d’assumer sa responsabilité dans le scandale et des conséquences engendrées, en tant que premier responsable du guichet. Toutefois, a-t-il indiqué, la découverte de l’affaire vient, a t-il noté, fait ressortir le véritable problème que connait la structure à savoir l’absence d’un processus dématérialisé. A ce propos, le ministre a rappelé que la dématérialisation du Gua était au centre des priorités de son département dès sa prise de fonction. Laquelle dématérialisation devrait notamment permettre de résoudre la question des faux frais et leur impact sur le coût des véhicules et l’économie nationale en général. Aussi, avec l’Agence Nationale du Service Universel des Télécommunications / Tic (Ansut), des réflexions seraient en cours à cet effet. « Le cahier de charges est prêt. Des consultations vont se faire d’ici la fin de la semaine », a-t-il assuré.

Cette dématérialisation devrait permettre de centraliser et faciliter les procédures, d’en améliorer le suivi et la transparence et de réduire le temps de dédouanement des véhicules importés du délai actuel de 12 semaines en moyenne à un délai maximum de 10 jours. Mais déjà, a-t-il appris, un certain nombre de frais seront supprimés dès la semaine prochaine.

L’affaire étant aux mains de la Justice, le ministre a appelé les uns et les autres à la retenue notamment quant à la diffusion de l’identité des personnes concernées par la fraude, comme cela a pu être le cas avec les noms des personnalités qui ont circulés sur la toile depuis le début de cette crise. En effet, a-t-il souligné, au nombre des personnes impliquées se trouvent des personnes elles même victimes. Il a d’ailleurs fait savoir que plusieurs des personnes mis en cause auraient entrepris depuis de se mettre en règle auprès des services de la Douane.

Concession. La question de la concession de Côte d’Ivoire Logistique a été évoquée lors de cette visite du ministre. Signé en 1998 pour une durée de 30 ans, la concession fera l’objet d’un audit dont les résultats devraient être connus avant la fin du mois de juin. Cette étude déterminera aux dires du ministres, l’opportunité ou non de poursuivre la concession. Quant à la question d’une éventuelle répercussion de scandale sur la mesure de limitation de l’âge des véhicules importés, le ministre s’est voulu clair. Il n’en sera rien. La prorogation de 3 mois demandé par le Comité paritaire mis en place a été accordée par le gouvernement, pour permettre à l’ensemble des acteurs de prendre les dispositions en vue du respect de la mesure. Il a ainsi annoncé l’entrée en vigueur effective de la mesure dès le 1er juillet prochain.

Impact. Des pertes financières enregistrées par l’Etat du fait de cette fraude massive, le ministre n’en a pas fait cas. Il a toutefois annoncé l’évaluation prochaine de l’impact sur les acteurs économiques sur les acteurs intervenant dans le secteur.

 

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment