09162019Headline:

Côte d’Ivoire/Situation économique: les pays membres de la CEDEAO veulent instaurer une nouvelle monnaie dénommée “Eco” qui remplacera le FCFA en 2020

Mercredi 19 Juin 2019 – La réunion des ministres des Finances et gouverneurs de banques centrales des pays d’Afrique de l’Ouest, a pris fin mardi à Abidjan avec l’espoir de la création enfin de la monnaie unique.

Les pays membres de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) espèrent instaurer ladite monnaie dénommée « Eco » et qui va remplacer le FCFA  en 2020.
L’Eco est le nom d’un projet de monnaie unique des quinze pays de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) datant des années 1980.

Son introduction, initialement prévue pour décembre 2009, a été reportée à janvier 2015, avant d’être signalée comme étant au point mort en 2014. 

Elle devait aboutir à la fusion de deux zones monétaires actuelles, la Zone monétaire ouest-africaine, initiatrice du projet et utilisatrice de monnaies nationales, et l’Union économique et monétaire ouest-africaine, utilisatrice d’un des deux francs CFA et qui a rejoint la démarche en 2013. Ce projet est concurrencé par celui de l’extension du franc CFA (UEMOA) au Nigeria et à toute la région, franc CFA qui deviendrait donc une monnaie commune et stable pour l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest. 

L’élargissement à d’autres zones économiques était en cours de discussion au sein des instances de l’Union africaine. Ce projet serait une des modalités pratiques d’un grand marché unique africain au sein de l’Union monétaire africaine.

Malgré l’assurance des ministres des finances et gouverneurs de banques centrales des pays d’Afrique de l’Ouest, certains émettent des réserves sur la faisabilité du projet.

Selon un l’expert, Sylvain Kopoin, directeur exécutif de la Fédération ivoirienne des petites et moyennes entreprises, qui s’est confié au media britannique BBC, si il reconnaît qu’une monnaie unique e permettrait une ouverture du marché de près de 400 millions d’habitants, il soutient qu’en raison des flux migratoires, il faut maintenir la parité avec l’euro.

« Ce n’est pas possible d’avoir une monnaie unique  dans l’espace CEDEAO  en 2020 », a-t-il martelé.

« La monnaie unique  que nous envisageons n’est plus, à présent, une utopie technocratique, elle est l’émanation d’une volonté politique pour répondre aux aspirations des populations de notre espace communautaire, depuis maintenant près de 30 ans », a assuré pour sa part lundi, le ministre ivoirien de l’économie et des finances Adama Koné.

Les résultats de ces travaux achevés mardi à Abidjan sont attendus par les chefs d’Etats à qui ils seront soumis au cours de leur prochaine session ordinaire du 29 juin 2019 à Abuja.

Lire sur koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment