10212017Headline:

Côte d’Ivoire-Treichville / Destruction d’un grand marché de friperie-Tout sur les motivations

Le marché de friperie de Belleville, situé dans la commune de Treichville, est menacé de destruction. Ce lieu sera aménagé en un parking dans le cadre des 8èmes Jeux de la Francophonie, prévus pour se tenir en juillet 2017.

 Selon une source proche de la mairie de Treicheville, cette décision n’émane pas de leurs services, mais plutôt de l’État de Côte d’Ivoire. « C’est un espace qui a été réquisitionné par l’Etat de Côte d’Ivoire dans le cadre de ces jeux, et qui servira de parking », a expliqué notre interlocuteur. Cette situation concerne l’Etat et non la mairie, a insisté notre source, qui a conseillé aux commerçants du marché d’adresser un courrier au ministère des Jeux de la Francophonie afin d’avoir une discussion et trouver un terrain d’entente, ou plaider pour que la date qui leur est donnée soit prorogée pour leur permettre de mieux se préparer.

Les commerçantes ont confié que les Jeux de la Francophonie étaient pour elles une occasion de faire connaître les produits dont elles disposent et de faire de bonnes affaires. Mais le 06 mars 2017, ce rêve à été brisé suite à un courrier qui a annoncé leur déguerpissement à partir du 30 mars 2017, de ce site. Le marché de friperie, faut-il le noter, regorge de plus de 800 commerçants permanents, sans compter ceux qui viennent vendre occasionnellement lors des jours de marché. Ce site existe depuis 2004. Les commerçants qui y vendent ont une association dirigée par Mme Akanza Marie Hollande.

Selon cette dernière, les places proposées par la mairie à l’étage du grand marché sont très restreintes et ne peuvent pas contenir tous les commerçants de friperie. De plus, ces places coûtent environ 3 millions de Fcfa. La plupart des jeunes qui vendent dans ce marché sont des diplômés, mais n’ont pas d’emploi, c’est de ce commerce qu’ils vivent. «Les Jeux de la Francophonie devraient plutôt contribuer à notre épanouissement et non pas à nous appauvrir », clament-elles. Une vendeuse de lingerie pour femmes explique avoir pris un prêt avec sa banque et se demande comment elle pourra rembourser les crédits.

Linfodrome

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment