10212017Headline:

Côte d’Ivoire/Arnaque sur les transferts d’argent : De nouvelles techniques pour vider des comptes / Des hackers font des révélations

Les arnaqueurs font chaque jour preuve d’ingéniosité. A l’occasion de la conférence Insecurity Day sur les recherches et découvertes en matière de sécurité informatique, lundi 02 janvier dernier, les participants ont pu s’en rendre compte.

La section ivoirienne de l’Association de recherche en sécurité informatique (Isra-Ci), faisant le bilan de ses recherches et découvertes, a présenté les nouvelles techniques utilisées par les arnaqueurs pour automatiser des prélèvements sur des comptes de transfert d’argent à l’insu des détenteurs. Dans le communiqué du service de communication du ministère de l’Économie numérique et de la Poste, publié sur le site Abidjan.net, il est indiqué que ces jeunes hackers ont dévoilé par exemple le code #144*6*2*1#. Ils ont appelé tous les clients des services de transfert d’argent à faire très attention à cette syntaxe au cas où ils recevraient un appel leur demandant de le composer. Cet appel provient d’un arnaqueur qui demandera au client de composer cette syntaxe afin de valider le transfert.

 

Les hackers membres de la section ivoirienne de l’Isra ont également démontré qu’il était très facile d’usurper un numéro de téléphone afin de se faire passer pour quelqu’un d’autre ou de prétendre être dans un autre pays. Idem pour les Sms. C’est pourquoi, afin d’informer plus largement, ils envisagent de créer un bulletin d’information qui permettra, par Sms et via le net, d’informer les utilisateurs sur les dangers liés aux technologies. Le ministre de l’Économie numérique et de la Poste, Bruno Nabagné Koné, a encouragé et félicité ces jeunes pour cette initiative positive d’accompagnement du secteur du numérique en Côte d’Ivoire. Il a réitéré son appel à la jeunesse ivoirienne à se détourner de la cybercriminalité et l’a exhortée à saisir les nombreuses opportunités d’emploi offertes par les Tic.

Bruno Nabagné Koné s’est aussi réjoui de l’infaillibilité des systèmes mis en place en matière de sécurité numérique, non sans affirmer la ferme volonté du président de la République, Alassane Ouattara, de poursuivre ses efforts en la matière.

 

Franck SOUHONE

l’inter

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment