03242017Headline:

Côte-d’Ivoire/CIE factures élevées de courant – Les consommateurs dans la rue dès lundi à Bouaké

ouatara

Côte-d’Ivoire factures élevées de courant – Les consommateurs de Bouaké dans la rue dès lundi

A Bouaké, les abonnés au courant électrique sont mécontents après la réception des dernières factures d’électricité émises par la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE). Ils estiment avoir été floués en constatant une hausse inattendue des montants à régler. Et depuis quelques jours des sms circulent pour appeler à la mobilisation générale contre ces factures. « Camarade, grande mobilisation contre la CIE. Le lundi à 9h, muni de ta facture CIE, on se rencontre à l’agence de Dougouba Cie. Nous déposerons leurs factures insupportables chez eux. C’est notre dernière chance. Fais passer le message. Notre slogan : ‘’On ne paie pas’’. Mettons le phénix en marche ». Tel est le contenu du message que nous avons reçu sur notre téléphone portable. Le destinateur du message se trouve à Bouaké d’après les renseignements pris. La marche partira du palais du carnaval vers la CIE en passant par la voie menant au tribunal de Bouaké.

En effet, depuis les dernières factures émises par la CIE, les abonnés de la compagnie n’en finissent plus de se plaindre au regard des montants à régler. Le chef de l’Etat, dans un discours devant les centrales syndicales le 1er mai 2016, avait invité la CIE à revenir à la facturation de septembre 2012. Il avait également ordonné le remboursement du trop-perçu. Si ce train de mesures avait suscité de l’espoir et de la joie chez les abonnés, ceux-ci vont vite déchanter avec les dernières factures reçues. Le constat général est l’augmentation du prix du Kwh qui est passé de 63 F à 66 F.

A Bouaké, ancien fief de la rébellion des forces nouvelles, on ne veut plus rester les bras croisés. Les populations de cette ville et de l’ensemble de l’ex-zone Centre nord et ouest (Cno) avaient perdu, dix ans durant, le réflexe de se rendre au guichet de la CIE pour régler leurs factures. Cette augmentation exagérée ne peut que réveiller ce vieux souvenir.

SD à Abidjan

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment