10202017Headline:

Côte d’Ivoire:Emergence- Voici le projet de 137 milliard que le Roi du Maroc et le Président OUATTARA ont signé

baie cocody

Emergence économique: 137 milliard pour transformer la baie de Cocody en un paradis. Les images

Le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA et le Roi du Maroc, Sa Majesté le Roi MOHAMMED VI, ont assisté ce mercredi 03 juin 2015, à Cocody (dans le secteur du bassin du gourou), à une cérémonie de signature de conventions relatives au projet d’aménagement et de valorisation de la baie de Cocody.

La cérémonie qui a enregistré la présence d’officiels marocains et ivoiriens mais également celle de financiers et experts du Maroc et de la Côte d’Ivoire, portait sur la signature de quatre conventions devant permettre de mener à bien et à terme ce projet. Lequel est un ‘’projet- phare ; un projet- pilote et un projet exemplaire’’ entre les deux pays, selon M. Saïd ZARROU, Directeur Général de l’Agence MarchicaMed, en charge de la conduite des travaux.
Celui-ci a souligné que ce projet qui consiste en la ‘’réhabilitation écologique’’ de la baie de Cocody et de la lagune Ebrié, intègrera, entre autres, la réalisation d’une Marina, d’un parc urbain et de promenades aménagés. De même que le ‘’développement d’un programme ambitieux d’équipements sportifs, culturels, ludiques et commerciaux au profit des Abidjanais’’.
Pour M. Saïd ZARROU, le Projet, une fois réalisé, constituera le ‘’symbole’’ d’une Afrique ‘’dynamique, rayonnante et ouverte sur son avenir’’.
Quant à M. Pierre DEMBA, Coordonnateur du Programme de Renaissance des Infrastructures de Côte d’Ivoire (PRICI), il a indiqué que le Projet d’aménagement et de valorisation de la baie de Cocody permettra de résoudre de ‘’manière durable’’ les problèmes d’inondation et de circulation au carrefour de l’Indénié. Ce projet, a-t-il précisé, inclue également la ‘’dépollution’’ du plan d’eau lagunaire et ‘’l’aménagement paysager des berges de la baie de Cocody’’.
Ce projet intégré, d’un coût global de plus de 137 milliards de F CFA (dont 37 milliards ont fait l’objet de mobilisation par l’Etat de Côte d’Ivoire avec le concours de certains partenaires), a permis, selon le Coordonnateur du PRICI, de réaliser dans la première tranche, des travaux importants. Il a ajouté que la seconde phase, d’un coût de 100 milliards de F CFA, permettra de consolider et de renforcer les travaux réalisés lors de la première phase.
Après avoir donné un aperçu des travaux à réaliser, leurs caractéristiques et la conduite des chantiers aux plans technique et administratif entre les deux pays, M. Pierre DEMBA a annoncé que les activités s’étendront sur une durée de 30 mois.
La cérémonie a été aussi marquée par la diffusion d’un film présentant le projet et la présentation des planches du projet.
Notons que dans la matinée, le Président de la République a présidé un Conseil des Ministres au Palais de la Présidence de la République.
Du Point de presse de la Porte- parole Adjointe du Gouvernement, Mme Affoussiata BAMBA – LAMINE, l’on retiendra entre autres, qu’au titre du Ministère du Commerce, le Conseil a adopté un projet de loi relatif à la consommation, appelé ‘’Code la consommation’’. Ce projet de loi vise, selon la Ministre de la Communication, à mettre en place un dispositif juridique qui comble les insuffisances des textes existants en la matière afin de mieux assurer la protection du Consommateur ; tout en lui fournissant les moyens et les mécanismes juridiques pour la prise en compte de sa propre défense.
Au titre du Ministère de la Culture et de la Francophonie, le Conseil des Ministres, selon la Porte- parole Adjointe du Gouvernement, a adopté un projet de loi qui vise à corriger les faiblesses de la législation nationale relative aux droits d’auteur et droits voisins, en vue d’assurer au mieux la protection et la jouissance des droits de propriété littéraire et artistique.
Enfin, le Conseil a adopté un 3ème projet de loi, portant ratification de l’ordonnance N° 2015 – 228 du 8 avril 2015, qui crée l’Agence Nationale pour l’Insertion des Jeunes, dénommée Agence Emploi- Jeunes. Cette loi a pour objectif, selon Mme Affoussiata BAMBA – LAMINE, d’obtenir de l’Assemblée Nationale, la ratification de l’ordonnance sus- mentionnée.

SourcePrésidence

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment