10172019Headline:

Crédits aux PME ivoiriennes: l’Etat veut renoncer à la taxe sur les opérations bancaires

Abidjan (Côte d’Ivoire) – Le gouvernement ivoirien qui veut faciliter l’accès des Petites et moyennes entreprises (PME) aux crédits, envisage de renoncer à la Taxe sur les opérations bancaires, afin de baisser le taux de crédit et soutenir l’investissement privé.

L’Etat veut « faire l’économie » de la Taxe sur les opérations bancaires pour permettre aux PME d’avoir accès aux crédits, a indiqué lundi à Abidjan le ministre auprès du Premier ministre, en charge du Budget et du portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo à l’occasion de la 4è édition de la Journée nationale du partenariat Etat/Secteur privé.

Il a fait savoir que cette mesure d’accompagnement est en étude et devrait être soumise au Parlement. La question du financement des PME en Côte d’Ivoire demeure une problématique.

L’octroi de crédits à ces entités est délicat pour plusieurs facteurs, entre autres, les risques liés à la rentabilité des projets, au business plan et à l’expertise des entrepreneurs.

Les banques et établissements financiers reprochent notamment aux PME de ne pas avoir une lisibilité et une traçabilité dans leurs comptes d’exploitation permettant l’octroi de crédits. Ils dénoncent en outre une asymétrie d’information dans les rapports avec les entreprises.

La Finance s’engage, soutenue par le Patronat ivoirien, a été impulsée ces dernières années comme une solution alternative et innovante pour accompagner les PME dans leur croissance. Dans cet élan, les banques et les institutions financières s’engagent à accompagner les PME.

L’Etat ivoirien, conscient du rôle catalyseur du secteur privé dans la croissance économique, veut l’amener à jouer pleinement sa partition. En Côte d’Ivoire, les PME représentent plus de 98% du tissu des entreprises formellement constituées et contribuent pour 20% au Produit intérieur brut (PIB).

Lire sur abidjan.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment