12162018Headline:

Crise au Guichet unique automobile: Des documents toujours pas disponibles

”Les Bons à enlever” (Bae), un document administratif qui permet aux transitaires d’entrer en possession de leurs marchandises, après avoir effectué toutes les formalités de dédouanement, ne sont toujours pas disponibles.

« Actuellement, les activités commencent à reprendre petit à petit. C’est au niveau de la douane qu’il y a toujours un problème de non signature des dossiers. Les dossiers de véhicules d’occasion ne sont pas traités. On ne sait pas ce qui se passe. On a déjà payé tous les frais de douane mais, nous ne pouvons pas avoir les Bae pour récupérer nos véhicules. C’est la catastrophe. On a mis notre agent dedans, on ne peut pas récupérer nos véhicules, tout est bloqué », a déploré Cyrille Djehi, secrétaire général du Syndicat de la nouvelle génération des importateurs, au cours d’une conversation téléphonique, le 5 juin 2018.

La situation n’est pas plus reluisante à Côte d’Ivoire logistique où tout est quasiment à l’arrêt. « Les travailleurs sont à leurs postes mais se tournent les pouces. A peine 13 véhicules ont été immatriculés lundi, là où près de 300 sont reçus par jour », a souligné une bonne source. Avant d’ajouter : « Hier (lundi), la gendarmerie est venue avec les détenus sur les lieux. Ils étaient menottés. Ça faisait pitié. Ils sont restés avec eux sur les lieux jusqu’après 18h. Les enquêteurs sont repartis avec le serveur. Donc, tout est bloqué là-bas. On ne peut pas payer les frais. Ceux qui ont eu la chance de passer cette étape, peuvent continuer le reste de la procédure ».

A lire aussi: Fraude au guichet unique automobile : Ce qui se passe après la traque lancée contre les véhicules concernés

Rappelons qu’un scandale a éclaté au Guichet unique automobile fin avril 2018, indiquant qu’au moins un millier de véhicules, surtout de luxe, ont été sortis sans dédouanement. Cette fraude massive a coûté des milliards de francs Cfa à l’État de Côte d’Ivoire. Une enquête judiciaire est en cours. Aussi, une vingtaine de personnes ont-elles été interpellées dont Fofana Mamadou, directeur général (Dg) du Gua.

 

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment