04202024Headline:

Densification du tissu des PME-PMI : La première édition du Forum Africa development (FAD) en juillet 2024

En Juillet 2024 aura lieu une assise sur le rôle que jouent les entreprises, notamment les Petites et moyennes entreprises (PME) dans l’économie des pays africains. Au cours de cette rencontre, plusieurs sous-thèmes seront abordés afin de situer l’importance dans la création de la richesse par ces entités.

« Les PME face aux enjeux de l’obtention d’investissement et à l’innovation pour s’adapter au marché », tel est le thème principal qui sera débattu lors de ces assises durant deux jours. Selon William Bogui, manager général de la structure organisatrice Faucon communication inter, « dans les pays de l’OCDE, les PME représentent près de 99% du nombre total d’entreprises et contribuent à près de 70% des emplois et à environ 50% de la valeur ajoutée ». Pourtant en Côte d’Ivoire si les PME représentent également 98% du tissu des entreprises, elles ne contribuent qu’à 23% des emplois. Ce qui reste faible.

Citant le cas de la Côte d’Ivoire, le vendredi 29 mars 2024, aux II Plateaux, M. Bogui souligne qu’il faut une volonté politique pour densifier un tissu de PME-PMI formelles et compétitives qui doit figurer au premier rang des priorités des autorités et des partenaires au développement. Car, relève-t-il, de nombreux défis persistent.

Il note, par ailleurs, que le pays a, certes, accompli d’importants progrès avec entre autres l’ouverture du Guichet unique qui joue un rôle important dans la facilitation du processus de création d’entreprises.

Mais, fait-il observer, une fois les obstacles de la création levés, l’entrepreneur se trouve fréquemment confronté au problème d’accès au financement de son investissement. Car peu de PME-PMI ivoiriennes bénéficient d’un financement bancaire dans le cadre de leurs activités.

Ainsi, au regard des contraintes de divers ordres auxquelles font face les PME-PMI de façon générale et qui empêchent de jouer pleinement leur rôle capital, comme outil de création de richesse, et d’être compétitives sur des marchés de plus en plus ouverts à la concurrence, le Forum Africa Development (FAD) veut s’inscrire dans ce processus de résolution de ce problème en créant un cadre d’échanges et de partages entre les PME-PMI d’une part et les différents acteurs impliqués dans le processus du glow-up de ces entreprises d’autre part.

Le manager général ajoute que cette plateforme a pour objectif essentiel de fidéliser les PME – PMI, avec la participation des banques, des assurances, des télécoms, des entreprises de divers horizons et des institutions.

 

What Next?

Recent Articles