09222017Headline:

Dette intérieure-Côte-d’Ivoire: « 53% de faux montants » sur des factures déclarées de 350 milliards

Ouattara préoccupé par la dette intérieure
Selon le communiqué final du séminaire du gouvernement portant sur l’adoption du Plan d’action prioritaire 2017-2020, lu par le porte-parole du gouvernement, Bruno Koné, le Président de la République, Alassane ouattara a invité ses collaborateurs à « traiter de façon diligente » la question de la dette intérieure et des passifs, surtout ceux concernant les Petites et moyennes entreprises (Pme).

En effet, le sujet de la dette intérieure a toujours été l’objet de spéculation, mettant parfois en cause la mission de certains ministères. Mais, lors d’un panel portant sur « le paiement de la dette intérieure » aux Pme, qui réunissait le ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat et de celui du Commerce de l’Artisanat et de la promotion des Pme, le représentant du ministre Budget, Cissé Abdoul Kader avait affirmé que de 2000 à 2010, la dette ordonnancée au trésor a été entièrement apurée. Et que les passifs étaient encore à l’inspection générale des finances.

Lors de cette rencontre le président de la Fédération ivoirienne des petites et moyennes entreprises de Côte d’Ivoire (Fipme), Dr Boguifo Joseph avait à son tour relevé l’existence de fausses factures concernant la dette intérieure. Selon lui, suite à un audit du ministère de l’Économie et des Finances, sur 350 milliards Fcfa, 53% « n’étaient pas des montants justes », a-t-il dit.

Cependant, le ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat a souligné la mise en place d’un dispositif permettant de recevoir toutes les plaintes et réclamations en rapport avec les factures encore en retard de paiement.

Kamagaté Issouf
FratMat.info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment