07202024Headline:

Développement du capital humain/Fdfp : 31 milliards de F Cfa collectés en 2023

Après quelques années de turbulences, le Fonds de développement de la formation professionnelle (Fdfp) affiche un visage reluisant, avec sa nouvelle équipe dirigée par Dr Philippe N’Dri.

Déjà en deux ans d’exercice, les résultats sont probants. En 2023, le Fdfp a collecté 99 % des taxes prévues, soit 31,95 milliards sur les 32 milliards attendus. Bien que le Fonds ne puisse pas obliger les entreprises à soumettre des plans de formation.

A l’occasion d’une séance d’information et de communication en direction des organes de presse et de blogueurs, le 4 juillet, à Grand-Bassam, le secrétaire général du Fdfp s’est réjoui de la bonne santé de sa structure.

Dans le cadre enchanteur de la Maison de la recherche, de développement et d’innovation (Mrdi) de la cité balnéaire, Dr Philippe N’Dri a indiqué qu’au titre des prestations aux usagers : le bilan 2022-2023 affiche, concernant les agréments, 14 262 entreprises bénéficiaires de plans de formation agréés au profit de 290 583 salariés.

S’agissant toujours du bilan 2022-2023, 4 681 très petites entreprises ont bénéficié de formation dans le cadre de projets collectifs. 206 projets de formation ont été agréés pour 28 8 53 bénéficiaires. Le secrétaire général a fait savoir que 12 647 entreprises ont bénéficié de plans de formation agréés en 2023.

Le montant des agréments s’élève à 24 milliards de F Cfa au profit de 162 293 salariés. « La formation coûte extrêmement cher. Nous avons la possibilité, selon les besoins qui sont exprimés, d’envoyer les salariés en Europe ou de faire venir une experte pour la formation en Côte d’Ivoire », a-t-il dit.

Concernant l’apport du Fonds au développement du capital humain, les capacités de 667 enseignants et éducateurs ont été renforcées pour la prise en charge psychologique et sociale des élèves et pour l’entrepreneuriat agricole en milieu scolaire. 220 gestionnaires ressources issus de 120 entreprises ont aussi été formés et accompagnés.

S’agissant de l’accompagnement du ministère de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage (Metfpa), 66 formateurs dans les métiers de l’hôtellerie et de la restauration ont vu leurs capacités renforcées.

Au titre des investissements, le Fdfp a financé la construction du garage-école d’Abobo pour la formation des jeunes en mécanique automobile, l’équipement de cinq salles multimédia et laboratoire de langues pour le lycée technique d’Abidjan-Cocody et la construction de l’internat mixte de 2500 lits et infrastructures connexes (aire de sport, centre médical, restaurant) du lycée technique d’Abidjan.

Abordant les perspectives, le secrétaire général du Fdfp a affirmé, en termes de gouvernance, que le Fonds travaille à obtenir la certification Iso 9001V 2015. Il veut renforcer sa collaboration avec les organisations et institutions partenaires et mobiliser les ressources additionnelles.

Les prestations des usagers tiennent à cœur au secrétaire général du Fdfp, il veut donc renforcer la proximité avec les clients, mettre en œuvre un nouveau dispositif d’habilitation, labelliser les opérateurs de formation et mettre en œuvre de nouveaux outils de gestion des projets selon la Gar (Gestion axée sur les résultats).

Il a invité les entreprises qui payent les taxes à solliciter le Fonds pour former leurs salariés. La Taxe additionnelle à la formation professionnelle continue (Tfpc) est constituée de 1,2 de la masse salariale des entreprises.

Quant à la taxe d’apprentissage (Ta), elle est constituée de 0,4% de la masse salariale des entreprises. Le recouvrement des taxes se fait par la direction générale des Impôts.

What Next?

Recent Articles