05262024Headline:

‘’DIGIGREEN & AGRI’’ : Un projet de 7,6 millions d’euros lancé pour soutenir la transformation numérique agricole

L’Union Européenne, la Coopération Allemande (GIZ) et Orange ont procédé, le lundi 15 avril 2024, au lancement d’un partenariat stratégique pour soutenir la transformation numérique dans le secteur du cacao durable et la transition bas-carbone en Côte d’Ivoire.

La cérémonie de lancement du projet DigiGreen & Agri visant à promouvoir l’innovation numérique pour une transition vers une économie plus durable et inclusive a eu lieu, le lundi 15 avril 2024, à Orange Digital Center, en présence des principaux initiateurs dudit projet, notamment l’Ambassadrice de l’Union Européenne en Côte d’Ivoire, Francesca Di Mauro, la cheffe adjointe de la coopération à l’Ambassade de la République Fédérale d’Allemagne en Côte d’Ivoire, Mme Stella Geatani et du Directeur général d’Orange Côte d’Ivoire, Mamadou Bamba.

Initié dans le cadre des initiatives de l’Equipe Europe pour le cacao durable et la transition bas carbone, le projet DigiGreen &Agri est axé sur le développement de l’entrepreneuriat, l’amélioration de l’employabilité des jeunes sur toute la chaine de valeurs du cacao et l’agriculture durable, à travers le numérique. L’accent sera particulièrement mis sur les jeunes des zones rurales, les femmes, les filles, ainsi que les personnes en situation de handicap à travers l’orange digital center en Côte d’Ivoire.

Ce partenariat ambitieux bénéficie d’un financement conjoint de 7,6 millions d’euros et vise à atteindre plusieurs objectifs stratégiques à savoir l’amélioration des compétences professionnelles ; la promotion de l’entrepreneuriat ; le développement des solutions numériques durables et l’accélération de la croissance des start-ups en amorçage.

C’est une nouvelle ère qui s’ouvre avec ce nouveau partenariat avec l’Union Européenne et la GIZ, sur les 3 prochaines années. ‘’Aujourd’hui, c’est une nouvelle ère qui s’ouvre avec ce nouveau partenariat avec l’Union Européenne et la GIZ, sur les 3 prochaines années, qui permettra de former des milliers de personnes et créer des centaines d’emplois et accompagner et financer plus de 100 start-ups autour d’un secteur clé pour l’économie ivoirienne : l’agriculture et du développement durable’’, s’est réjoui le directeur de la transformation digitale et des médias à Orange Côte d’Ivoire, Habib Bamba.

Selon le CEC Orange Afrique et Moyen Orient, Jérôme Hénique, ce partenariat stratégique vise à soutenir la transformation numérique mais plus spécifiquement la transformation numérique de la chaine des valeurs du cacao durable et la transition vers une économie bas carbone en Côte d’Ivoire, de cette même filière. Le secteur du cacao, moteur économique crucial du pays depuis des décennies est toujours confronté à des défis sans précédents parmi lesquels les effets du changement climatique se font ressentir et menacent la durabilité et sa résilience. Dans ce contexte, la transformation numérique devient non seulement nécessaire mais essentielle pour assurer un avenir durable à cette industrie emblématique’’, a-t-il souligné.

Pour sa part, la cheffe adjointe de la Coopération de l’Ambassade de la République Fédérale d’Allemagne en Côte d’Ivoire, Mme Stella Gaetani, a fait savoir que cette cérémonie marque le début d’un partenariat fructueux qui conduira sans doute à la création de nouveaux emplois et à la modernisation de la filière agricole en Côte d’Ivoire. Il est ainsi projeté qu’à l’horizon de 2030, 35 à 45% des emplois ivoiriens requièrent des compétences numériques.
Elle a ajouté que le numérique est un secteur stratégique qui contribuera à la réduction du taux de chômage et des inégalités dans les économies en développement. ‘’Il est ainsi projeté qu’à l’horizon de 2030, 35 à 45% des emplois ivoiriens requièrent des compétences numériques. Les mesures prises à travers ce projet (Projet Digi Green & Agri) vont en effet contribuer à renforcer les compétences numériques d’au moins 2000 jeunes et femmes, favoriser la création d’au moins 800 emplois et renforcer l’accompagnement technique et financier de 100 start-ups moyenne et petite entreprise’’, a-t-elle précisé.

What Next?

Recent Articles