10052022Headline:

Egypte: livreurs ou employés à domicile, les oubliés de l’économie numérique

Le Caire (AFP) – A deux roues, des jeunes sillonnent Le Caire pour livrer plus d’un million de commandes par jour, un petit boulot qui attire de plus en plus mais les laisse sans protection sociale, ni même physique dans la mégalopole au trafic chaotique.

“Ils vous sucent jusqu’à la moelle mais on n’a pas le choix”, se lamente Mohammed Chérif, un ingénieur de 37 ans, coursier à vélo depuis trois mois faute d’emploi dans son domaine.

En Egypte, face à la crise économique, la jeunesse diplômée mais chômeuse grossit les rangs de l’économie numérique.

L’inflation caracole à 12,1%, la livre égyptienne a chuté de 18% et la guerre en Ukraine fait flamber les prix.

A tel point que, récemment, une poignée des 12.000 livreurs de Talabat, la plateforme de livraison de repas qui emploie M. Chérif, ont fait grève.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles