08122022Headline:

Électricité: la Côte d’Ivoire inaugure une turbine à gaz de 180 MW.

Le Premier ministre ivoirien, Patrick Achi, a procédé lundi à l’inauguration d’une turbine à gaz de 180 MW, à la centrale thermique d’Azito, qui cumule désormais 640 MW, devenant la plus grande centrale du pays. 

Ce projet, opéré sur le site de la centrale électrique d’Azito, dans l’Ouest d’Abidjan, est une nouvelle unité à cycle combiné d’une puissance d’environ 253 MW, composée d’une turbine à gaz (GT13E2 MXL2 de la Classe E) de 180 MW et d’une turbine à vapeur de 73 MW, soit 25% de la puissance installée en Côte d’Ivoire.  

Selon le ministre ivoirien des Mines, du pétrole et de l’énergie, M. Mamadou Sangafowa Coulibaly, il s’agit de l’inauguration de la première tranche de l’extension de la centrale thermique d’Azito. Le projet est d’un coût d’investissement total de 330 millions d’euros, soit près de 217 milliards Fcfa.

Cette capacité additionnelle s’inscrit dans le Plan directeur de développement des capacités de production et de transport d’énergie du pays, dont la puissance installée de 2 369 MW est projetée à environ 4 000 MW en 2025.

La Côte d’Ivoire qui ambitionne d’être un hub énergétique régional vise une puissance installée de plus de 5 000 MW en 2030 avec 45% d’énergie renouvelable dont la proportion actuelle est de 30%. 

Le montant total des investissements des projets découlant du Plan directeur production – transport sur la période 2014-2030, est évalué à plus de 9 200 milliards de FCFA, a fait savoir le ministre des Mines, du pétrole et de l’énergie.  

M. Olivier Buyoya, représentant pays de la SFI et des bailleurs de fonds, a indiqué que ce projet, intervenant dans la phase 4 de la centrale thermique d’Azito, a été financé en grande partie par les partenaires financiers.

Il a rappelé qu’il y a trois ans, dix institutions de développement ont uni leurs forces pour financer ces 253 MW. Les prêteurs ont mobilisé jusqu’à 264 millions d’euros qui a permis de réaliser ce projet structurant. 

Cette phase 4 a débuté en 1997 après que la Côte d’Ivoire a fait le choix de faire produire une partie substantielle de son électricité par des producteurs indépendants. Les entités qui ont appuyé le projet sont, entre autres, la BAD, la Banque mondiale et Proparco.

Le PCA d’Azito Energie, Mike Scholey, CEO de Globeleq, a salué la vision du chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, en matière énergétique. Toute chose qui permet à la Côte d’Ivoire de booster sa croissance économique.

Le projet phase 4 de la Centrale thermique d’Azito a été initié par le gouvernement ivoirien en vue de renforcer les capacités de production installées en Côte d’Ivoire. L’extension de la Centrale participera à la maitrise du coût du kWh d’électricité du pays. 

La turbine à gaz GT13E2 MXL2 dotée des dernières innovations technologiques est la plus importante du pays en termes de capacité de production et la deuxième unité de ce type au monde. Elle permettra de réduire l’impact environnemental de la Centrale (réduction des émissions de CO2).

Comments

comments

What Next?

Recent Articles