08212017Headline:

Emmergence -Divertissement/ L’hôtel Ivoire ouvre son casino « Barrière Eléphant » (Officiel)

Jeudi 22 juin dernier, a eu lieu à l’Hôtel Ivoire, l’ouverture officielle du casino « Barrière Eléphant ». La cérémonie s’est tenue en présence   de Alain le Gars, directeur général du Casino,  Aphing Kouassi, directeur de cabinet du ministère du Tourisme et Diarrasouba Maferima, directrice de la société des palaces de Cocody.

 En présence de la chefferie de Cocody, et des grands amoureux des jeux de hasard et d’autres invités,  Alain le Gars a expliqué à la presse que sa structure avait signé en décembre 2015, une convention avec l’Etat Ivoirien qui lui cédait l’exploitation et la gestion du casino Barrière Eléphant, pour une durée de 10 ans de concert avec une société ivoirienne. Pour lui, l’État ivoirien reste propriétaire du casino et son entreprise, l’exploitante.

Le Directeur Général du casino a expliqué que l’entrée à la salle de jeux est réservée aux personnes majeures ayant au moins 21 ans, sur présentation d’une pièce d’identité. Un couac, cette salle est également interdite aux Ivoiriens. « Les personnes de nationalité ivoirienne peuvent avoir accès au restaurant, bar et autres mais, la salle de jeux reste strictement interdite aux Ivoiriens », avait-t-il précisé. La salle de jeux est composée de 2 parties. Une partie ‘machines à sous”, ouverte tous les jours de 10h à 3h et à 4h pour les week-ends et veille les jours fériés et dont les mises commencent à partir de 10 francs CFA. L’autre est réservée aux, ”jeux additionnels ” ouverts tous les jours de 20h à 3h du dimanche au jeudi et de 16h à 4h les vendredis et samedis et veille les jours fériés. Selon le maitre des lieux, cette salle de jeux reste à ce jour ”la seule en Afrique de l’Ouest à proposer 4 tables de poker de contrepartie connectées à un jackpot progressif commun, dont le montant initial minimum est de 5.000.000 de FCFA. Le  Dg et son équipe rassure veiller à la bonne marche de cette entreprise. Diarrasouba Maferima et Aphing Kouassi ont quant à eux, soutenu que le Casino barrière l’Eléphant d’or d’Abidjan” va offrir de emplois directs, indirects et de la valeur ajoutée sur l’économie ivoirienne et surtout propose à sa clientèle (nationale et internationale), un restaurant, un bar lounge et une salle de spectacles (salle Cocody).

La petite question que nous posons, est : Si le casino ne reçoit pas de clients ivoiriens, comment offrira-t-il des emplois aux « ivoiriens » ?

aip

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment