07172018Headline:

Entrée en vigueur des décrets sur la limitation de l’importation et de l’exploitation des véhicules; Soumahoro Ben Massa N’faly fait des révélations

Le mercredi 6 décembre 2017, le gouvernement a adopté deux décrets portant limitation de l’âge d’importation et de la durée d’exploitation des véhicules d’occasion. Les mesures qui devraient rentrer en vigueur le 31 mars 2018, ont été remises à plus tard. Soumahoro Ben Massa N’faly, président de la Fédération ivoirienne des consommateurs de réveil (Ficr), membre du comité paritaire chargé de faire des propositions au gouvernement, explique ce qu’apportent les décrets au consommateur .

En décembre 2017, le gouvernement a décidé de limiter l’âge de l’importation et de l’exploitation des véhicules.Est-ce parce que vous soutenez ce décret, que vous n’avez pas réagi, jusque-là?

Personnellement, en tant que défenseur des consommateurs, j’ai toujours pensé que quelque chose devait être fait pour protéger l’environnement, bien avant que le gouvernement décide de la limitation d’âge des véhicules. C’est vrai, je n’ai pas pensé aux véhicules seulement. J’ai pensé aux ordures, aux pneus qu’on brûle. Lorsque le gouvernement a pris la décision de limiter l’âge d’importation et d’exploitation des véhicules, il y a quand même eu des amalgames. Certaines personnes croyaient que les véhicules de plus de 5 ans devraient être saisis. Alors que ce n’était pas le cas. Le ministère des transports nous a coopté dans un comité qui doit faire des propositions pour aboutir à l’application de ce décret, initialement fixée au 31 mars 2018, avant d’être repoussée. Cela, à travers une campagne de sensibilisation.

Avez-vous collaboré à l’élaboration du projet décret ?

Non, nous n’avons pas été associé.

Sur quelle base avez-vous été alors choisi pour faire partie de ce comité ?

Nous étions plus de 100 associations au dernier recensement du ministère du commerce. On ne pouvait pas prendre toutes les associations dans le comité. J’ignore pourquoi j’ai été choisi. On nous a appelés pour nous présenter le décret lorsqu’il a été pris. Nous avons vu que le décret allait dans le sens de la protection de l’environnement, la santé des consommateurs. C’est vrai, aucun texte n’est parfait à 100 %, mais le ministre, en mettant en place le comité, en février dernier, nous a dit qu’on peut apporter des modifications au texte, si on constate des insuffisances.

Quels sont les corps de métier qui composent le comité?

J’ai trouvé dans ce comité, des importateurs de véhicules, la douane, des transitaires, le port autonome d’Abidjan, le ministère de l’économie et des finances. Bref, tous ceux qui sont concernés par le processus d’importation des véhicules. De quoi s’agit-il ? Des véhicules des pays autour de nous qui ne sont pas mieux nantis que notre pays, sont déversés ici, comme si c’est un dépotoir. Conséquences, il y a des difficultés pour se déplacer. Il y a beaucoup de véhicules, les routes ne suffissent pas, et ça bloque tout le monde.

Etes-vous en train de dire que parce qu’il n’y a pas suffisamment de routes, on ne doit plus importer de véhicule ?

C’est la défaillance de la Sotra (ndlr, Société de transports abidjanais) qui a amené toute cette situation désagréable. Si la Sotra est bien fournie en autobus, on aura moins d’embouteillage. Moi je demande au gouvernement de tout faire pour que la Sotra puisse s’en sortir, et donner la possibilité à d’autres sociétés de se créer. Je vous donne un exemple palpable: les ”Badjan” ont disparu d’eux-mêmes, et on a des cars climatisés avec vidéo. Si le gouvernement autorise l’installation de sociétés de transport en commun pour remplacer les wôrô-wôrô, il y aura moins de pollution. Les wôrô-wôrô sont un mal nécessaire. La plupart de ces véhicules ne sont pas assurés, et en cas d’accident, ce sont les consommateurs qui en sortent perdants.

Savez-vous que, selon le Groupement des sapeurs pompiers militaires, seulement 4% des accidents enregistrés en 2016 par exemple, sont liés à l’état des véhicules, les autres facteurs, notamment le non-respect du code de la route, l’alcool et la vitesse, représentent 94%?

Oui mais le décret sur l’importation des véhicules n’est tout de même pas mauvais. Il met fin aux intermédiaires véreux et aux faux frais qu’ils font payer aux usagers.

Ne pensez-vous pas au chômage qui sera grandissant si les wôrô wôrô (taxis communaux, Ndlr) ne sont plus en circulation?

Je suis desolé, on ne peut pas avoir un œuf non cassé, et espérer avoir des omelettes et des poussins. Il y a des conséquences forcement négatives. Il y a beaucoup de chauffeurs de taxi wôrô wôrô qui n’ont pas de permis de conduire.

Mais à qui la faute ?

Moi, je ne fais que dénoncer, j’ai fait un constat. Écoutez, ceux qui ont à charge le social, peuvent réfléchir sur ce que ces chauffeurs peuvent devenir . Mais il ne faut pas continuer à tuer des Ivoiriens avec des véhicules qui n’ont pas de papiers, sous prétexte que des jeunes gens vivent de ça. Ce n’est pas parce que tu vis de ça, que tu vas détruire la vie de millions d’Ivoiriens.

Certaines personnes ne comprendront pas sûrement ma position. Je vous assure que quand vous irez à l’hôpital, et que les médecins vous diront que la plupart des problèmes de poumon sont dus à des véhicules qui dégagent de la fumée, vous comprendrez ma position. Pour moi, il faut protéger l’environnement et la santé des gens. Et quelqu’un m’a dit : ”nous sommes en Europe et c’est de cela qu’on vit”.

Pourquoi le décret n’est-il pas entré en vigueur, le 31 mars, comme initialement indiqué?

Les importateurs professionnels ont dit avoir pris des engagements avec les banques et d’autres partenaires de l’extérieur. Le délai de trois mois, entre décembre et mars, qui leur avait été donné, ne leur permettait pas de régler un certain nombre de problèmes avec les banques ou-bien des fournisseurs à l’extérieur, car ils ont pris des engagements. Ils ont soumis la préoccupation au comité, en demandant trois autres mois. Le gouvernement a accédé à cette proposition. Et c’est parce que les trois mois sont à terme, que le décret est entré en vigueur, le 1er juillet 2018.

Le comité continue-t-il de se réunir?

Nous sommes au travail. Nous avons un an, depuis février 2018, pour faire des propositions, en vue d’améliorer l’application du décret. S’il y a un problème, nous l’analysons et nous faisons des propositions au gouvernement.C’est du bénévolat que nous faisons. Notre seul intérêt, c’est de défendre le droit des consommateurs, et qu’ils aient, pour ceux qui le peuvent, des véhicules.

Selon vous, qu’est ce qu’il faut pour que chaque Ivoirien ait un véhicule moins cher ?

J’ai appris que des concessionnaires vont arriver pour discuter avec les autorités ivoiriennes, pour que les usagers aient un véhicule de tourisme à 5 000 000 de francs Cfa (Ndlr, véhicule personnel).

Croyez-vous que 5 000 000 francs Cfa peuvent être à la portée de tous, alors que le véhicule de tourisme de seconde main, appelé ”France au revoir”, peut être acheté à 2 000 000 ou même 1 000 000 francs Cfa?

Vous payez le véhicule à 1 000 000 franc Cfa en France au revoir, en France là-bas. Vous oubliez le transport et d’autres frais . En plus, le véhicule n’arrive pas à 100 % comme vous voulez. Vous êtes obligé de faire des retouches sur ces véhicules (France au revoir) qui ont déjà roulé pendant des années. Tout ce que vous aurez à faire comme dépense, est déjà proche des 5 000 000 francs d’une voiture qui sort de l’usine directement. Entre acheter un France au revoir et un véhicule neuf à 5 000 000 francs Cfa, je pense que cette seconde option est meilleure. Peut-être que chacun d’entre nous peut approcher sa banque pour voir quelle facilité elle peut lui faire.

Ne savez-vous pas aujourd’hui que prendre un crédit de consommation en banque est suicidaire?

Il revient au gouvernement de prendre des mesures. Vous savez, aujourd’hui, que tout le monde ne peut pas s’offrir un véhicule. Ce n’est pas parce que l’État a pris ces décrets, que ça va empêcher tout le monde d’avoir un véhicule. Allez-y sur les parcs auto, il n’y a pas de véhicule de moins de 5 000 000f francs Cfa.

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment