09192018Headline:

Examen d’une nouvelle feuille de route pour accélérer la création de la monnaie unique de la CEDEAO

Le président ivoirien, Alassane Ouattara, et ses pairs du Ghana, Nana Akufo-Addo, du Niger, Mahamadou Issoufou, et du Nigeria, Muhammadu Buhari, se réuniront le 21 février à Accra, au Ghana, pour examiner la mise en œuvre du Programme de la monnaie unique de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Ils auront également à adopter la nouvelle feuille de route initiée sous l’égide de l’organisation régionale en vue d’accélérer le processus de création de ladite monnaie à l’horizon 2020, annonce un communiqué de presse de la CEDEAO publié vendredi.

Cette 5ème rencontre fait suite à celle tenue, le 24 octobre 2017 à Niamey, au Niger, et qui instruisait le Comité ministériel chargé du suivi et de l’accélération de ce processus, d’organiser dans un délai de trois mois, une réunion au cours de laquelle une nouvelle feuille de route sera soumise aux chefs d’Etat et de gouvernement membres de la Task force présidentielle.

Une quarantaine d’experts régionaux chargés des questions d’intégration monétaire s’étaient alors réunis du 17 au 19 janvier 2018, à Abuja, au Nigeria, pour se pencher sur la nomenclature de cette nouvelle feuille de route. Le document consensuel issu de leurs travaux sera le principal menu de la présente rencontre.

Celle-ci sera précédée les 17 et 18 février d’une réunion technique préparatoire regroupant les représentants des ministres des Finances de la Côte-d’Ivoire, du Ghana, du Niger et du Nigeria, ceux des gouverneurs des Banques centrales ainsi que des Commissions de la CEDEAO, de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), de l’Agence monétaire de l’Afrique de l’Ouest, et de l’Institut monétaire de l’Afrique de l’Ouest. Quant à la réunion du Comité ministériel, elle se tiendra le 19 février.

La Task force présidentielle vient en appui au Programme de coopération monétaire de la Cedeao, lancé en 1987 par les leaders ouest-africains, afin de baliser le terrain pour la création d’une zone monétaire unique pour l’espace communautaire.

Son rôle est d’accompagner et d’éclairer les décideurs sur le processus d’intégration monétaire au sein de la CEDEAO, de faire l’état des lieux sur le dossier de la création de la monnaie unique, et de contribuer à la levée des multiples contraintes en vue d’atteindre les objectifs ultimes fixés pour 2020.

(AIP)

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment