04172024Headline:

Filière cajou: Emmanuel Tra-B, DG de l’industrie s’imprègne de la situation dans des unités de transformation

L’objectif de la délégation dirigée par M. Tra Bi était de prendre connaissance de la situation actuelle des unités de transformation de la noix de cajou, d’échanger avec les opérateurs du secteur sur leurs difficultés et de proposer des solutions.

La présence sur le terrain du directeur général de l’Industrie intervient suite à des rumeurs faisant état de fermetures en cascade de plusieurs entreprises du domaine. M. Tra Bi et les membres de sa délégation ont visité respectivement les unités de transformation de l’entreprise Denia, située dans la zone Franche sur la route de Bassam, et de Caligri, dans la zone portuaire.

« Il est vrai que la filière connaît quelques difficultés liées à la vente peu dynamique de l’amande sur le marché international, ce qui affecte la compétitivité des entreprises. Cependant, nous constatons qu’il y a un véritable dynamisme dans ce secteur, avec des entreprises qui travaillent et créent des emplois », a déclaré M. Tra Bi à l’issue des visites. Soulignant que contrairement aux allégations de fermetures en cascade, « il y a un regain de dynamisme malgré les difficultés rencontrées sur le marché international ».

Cette visite a permis à la délégation du ministère du Commerce et de l’Industrie de comprendre les difficultés rencontrées par ces opérateurs. M. Tra Bi a spécifiquement mentionné le cas de l’entreprise Denia, dont les activités sont momentanément aux arrêts depuis quelques le mis de décembre 2023 . « Cette entreprise connaît un arrêt temporaire en raison de nuisances causées par ses activités vis-à-vis du voisinage. Mais nous avons rencontré l’opérateur avec tous les services de l’État, notamment le CIAPOL, et nous travaillons pour que l’entreprise puisse rapidement reprendre ses activités », a-t-il assuré.

Emmanuel Tra Bi a profité de cette visite sur le terrain pour encourager les investisseurs à s’impliquer dans cette filière stratégique de l’économie ivoirienne, qui, contrairement à certaines allégations, connaît un regain de dynamisme malgré les défis rencontrés sur le marché international. « Nous disposons de matières premières, et le gouvernement a mis en place un ensemble de mesures incitatives pour soutenir les investissements. Les services gouvernementaux sont prêts à accompagner les opérateurs dans leurs projets », a-t-il déclaré, exhortant les opérateurs en activité à collaborer avec les autorités pour trouver des solutions à leurs difficultés.

 

What Next?

Recent Articles