07262017Headline:

Grève dans l’enseignement secondaire -Voici ce que 22000 enseignants demandent à Ouattara

 

ado

Le Syndicat national des enseignants du second degré de Côte d’Ivoire (Synesci), fort de 22 mille membres, a demandé la clémence au Président de la République, Alassane Ouattara, par la voix de son premier secrétaire général adjoint, Ekoun Kouassi, d’effacer les effets collatéraux , notamment, les ponctions salariales subies à la suite des arrêts de travail en 2013 et 2015.

C’était lors d’un point de presse tenu au siège de la Centrale syndicale humanisme (Csh), à Adjamé, le mercredi 29 avril 2015. « Des malentendus ont suscité certaines réactions de notre part, mais aujourd’hui, à la faveur des discussions que nous avons eues avec nos autorités, nous sommes conscients de la bonne volonté du gouvernement pour le développement de l’école ivoirienne. Nous faisons donc confiance au gouvernement, pour la prise en compte de notre voeu », a lu Ekoun Kouassi qui a promis de tout mettre en œuvre pour que les programmes scolaires de l’année scolaire s’achèvent, et que les examens de fin d’année se déroulent dans un climat apaisé.

Notons que le Synesci a participé à deux grèves en mars 2015 pour exiger essentiellement le paiement des effets financiers du reclassement catégoriel de 2007 et le déblocage des avancements. En avril, des ponctions ont été effectuées sur les salaires des grévistes.

Dominique FADEGNON

Soir Info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment