12102018Headline:

Grève des techniciens agricoles: Voici le mot d’ordre de grève qu’à levée le ministre de l’Agriculture

Le ministre de l’Agriculture demande la levée du mot d’ordre de grève
Le cabinet du ministre de la Fonction publique et celui de l’Agriculture et du développement rural (Minader) restent ouverts au dialogue. Ils ont fait savoir cette position dans un communiqué de presse daté du 15 juin 2018 que ces deux administrations ont co-signé. Elles demandent par conséquent au Syndicat national des techniciens en agronomie de Côte d’Ivoire (Synataci) de lever son mot d’ordre de grève afin de permettre la mise en œuvre des accords convenus dans le cadre des négociations. En effet, le communiqué rappelle que le Synataci a déposé le 15 mai 2018, un préavis de grève au ministère de la Fonction publique comprenant les revendications suivantes : l’octroi de prime de risque et de sujétion aux agents du Minader ; le retour de certaines activités des services déconcentrés transférées aux structures sous-tutelle ; le paiement de reliquats des primes de l’année 2016 aux agents de 20 directions régionales.

Sur cette base, apprend-on, des négociations ont été ouvertes entre, d’une part le ministère de la Fonction publique et le ministère de l’Agriculture et d’autre part, le Synataci. Ces négociations, constate le communiqué signé de Oka K. Séraphin, directeur de cabinet du ministre de la Fonction publique et Coulibaly Siaka Minayaha, directeur de cabinet du ministre de l’Agriculture, ont permis d’avoir des points d’accord sur la totalité des revendications énumérées par le Synataci.

Malgré ces avancées, regrettent les différents directeurs de cabinet, le Synataci, contre toute attente, a mis à exécution son projet de grève mardi 12 juin 2018 au motif que le rapport de présentation du projet de décret établi à leur convenance, aurait dû être signé par les quatre ministres concernés. Et cela, en moins de quatre jours. « Le droit de grève du Synataci ne l’autorise pas pour autant à perturber, de surcroît avec violence, les agents du Minader à leur poste de travail », lit-on. Ainsi, informe le communiqué, toutes les dispositions ont été prises pour permettre à tous les agents désireux de travailler, de le faire en toute sécurité.

 

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment