06262022Headline:

Hausse des prix du carburant: les dépôts pétroliers français de Lorient et Brest bloqués

Des transporteurs, des agriculteurs et des pêcheurs bloquent ce 15 mars deux dépôts pétroliers de l’ouest de la France, à Brest et Lorient pour dénoncer la hausse du prix des carburants.

Sur des pancartes « gasoil trop cher, bateau à terre » ou « gasoil trop cher, on l’a dans le derrière ». A Brest, environ 200 personnes, dont une centaine de pêcheurs, bloquent le dépôt de carburant. Une quarantaine d’engins (camions, tracteurs) sont garés autour. Ils réclament le gel des taxes par le gouvernement et alertent la population sur leurs conditions de travail.

À Lorient, le dispositif est le même.

« On restera tant que le gouvernement n’aura pas pris la bonne décision et n’aura pas gelé les taxes. Car on a basculé en dessous du seuil de rentabilité, tout le monde travaille à perte. S’il faut rester dix jours, on restera dix jours », confie Norbert Guillou, président de la branche du Morbihan de la Chambre nationale des artisans des travaux publics et du paysage (CNATP) à l’AFP.

Un transporteur routier installé dans le Morbihan craint de devoir mettre la clé sous la porte comme il l’a dit à l’AFP. « Quand on doit mettre 800 euros de plus de gasoil par semaine, forcément, ça pique. Je pense que dans trois mois, s’il n’y a pas de mesures prises rapidement, c’est fini pour moi qui ai cinq véhicules mais aussi pour d’autres qui ont plus de véhicules ».

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles