10222017Headline:

Hévéa: Le prix du kilogramme à 273 francs Cfa pour janvier

Joseph Désiré Biley

Le kilogramme de caoutchouc naturel s’achètera à 273 francs Cfa pour ce mois de janvier 2015.

C’est ce qu’a indiqué Joseph Désiré Biley, président du Fonds de développement hévéa (Fdh), le 8 janvier 2015, aux II Plateaux, à l’occasion du lancement de la campagne 2015 de cette structure. « On a eu une année 2014 assez difficile. En 2011, le kilogramme se vendait en 1000 francs Cfa et en ce moment, il était difficile de parler aux producteurs. Ils étaient arrogants. Aujourd’hui, on nous a fait la leçon. 273 francs Cfa, c’est le prix qui va s’appliquer ce mois. J’insiste sur le gros écart pour vous dire que jamais, il ne faut se décourager », a-t-il exhorté.

Pour lui, malgré cette situation, cette spéculation s’est hissée à la deuxième place des cultures d’exportation en Côte d’Ivoire. « Les cultures associées, il faut y penser. On peut faire l’hévéa avec le cacao ; l’hévéa avec la banane plantain ou le maïs, etc. Il faut le faire. Mais pas n’importe comment. Il faut prendre langue avec les techniciens et les encadreurs », a-t-il souligné.

Albert Konan, secrétaire exécutif du Fdh a, pour sa part, regretté la pression fiscale qui constitue une contrainte pour la rentabilité de la filière hévéa durement frappée par une chute drastique des cours mondiaux. « Pour 2015, notre objectif n’est fixé qu’à 8000 ha de plantations à créer grâce aux subventions, là où nous réalisions 20.000 à 30.000 ha par an de 2011 à 2014 », a-t-il fait savoir. Albert Konan a indiqué que cette année, chaque bénéficiaire pourra avoir une subvention Fdh pour seulement 6 ha maximum, soit 3.000 plants contre 20 ha anciennement pour les planteurs en production et 3 ha maximum (1800 plants ) pour les nouveaux candidats contre 10 ha anciennement. « Le montant de la subvention a été réduit globalement de 75 francs par plant à cause de la baisse de nos ressources. Il se présente comme suit pour 2015 : 75 francs Cfa comme subvention pour plants à racines nues ou stumps ; 150 francs Cfa pour les plants en sac substrat terre ; 165 francs Cfa pour les plants en jauge substrat terreau et 175 francs Cfa pour les plants en sac substrat fibre coco », a-t-il annoncé.

Albert Konan s’est réjoui du soutien de Projet d’appui au secteur agricole en Côte d’Ivoire (Psac). « La spécificité de ce projet réside dans le fait qu’il fait intervenir pour la première fois les interprofessions des filières. Pour la filière hévéa, c’est un financement global de 6,065 milliards de francs Cfa qui est orienté vers l’appui aux plus démunis, aux femmes et aux jeunes là où le Fdh ouvre ses appuis à toutes les couches de la population. Les plus démunis ici, ce sont ceux qui résident au village et qui ne bénéficieront que d’un hectare maximum de plants subventionnés », a-t-il expliqué. Aussi, le secrétaire exécutif du Fdh a-t-il invité les populations à adhérer massivement au Psac en s’inscrivant auprès des agents de ce fonds, présents sur le terrain.

 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment