09232018Headline:

Ivoire : le Royaume-Uni veut une des interdictions les plus strictes au monde…

Après la Chine et Hong-Kong en début d’année, le Royaume-Uni veut interdire le commerce de l’ivoire dit « légal ». L’Europe commence enfin à rattraper son grand retard.

N’essayez plus au Royaume-Uni d’acheter ou de vendre de vieilles pièces d’échec, boules de billard ou touches de piano en ivoire. Cela pourrait vous coûter jusqu’à 5 ans de prison et une amende illimitée.

Jusqu’à présent, l’ivoire datant d’avant 1947 pouvait être vendu tout à fait légalement par les Britanniques. Le Royaume-Uni était même l’un des plus grands exportateurs d’ivoire légal au monde.

Stock britannique de 30 000 tonnes

Un héritage de l’histoire coloniale britannique : pas moins de 30 000 tonnes d’ivoire ont été arrachées à près d’un million d’éléphants d’Afrique entre 1800 et 1960. Les défenses étaient rapportées en trophées en Europe, ou pour fabriquer des objets sculptés.

C’est tout ce stock précédant l’interdiction mondiale du commerce de l’ivoire, en 1989, que le Royaume-Uni avait tout à fait le droit de vendre à sa guise.

Datation difficile de l’ivoire

Difficile de dater un objet en ivoire. Or la Cites a révélé l’été dernier que le Royaume-Uni était le premier exportateur d’ivoire légal vers les pays asiatiques entre 2010 et 2015, année où le prince William faisait la leçon à la Chine sur sa consommation effrénée d’ivoire.

Les citoyens britanniques réclamaient donc une législation irréprochable. D’autant que Pékin vient d’interdire le commerce de l’ivoire, totalement en Chine et graduellement à Hong Kong, depuis janvier dernier.

Peu de restrictions en France

Le projet de loi britannique est l’un des plus stricts au monde. Seuls les objets contenant moins de 10% et antérieurs à 1947  seront autorisés à la vente, les Etats-Unis autorisent un pourcentage de 50%. Le reste de l’Europe est très en retard. La France permet le commerce de toutes les pièces d’ivoire antérieures à 1975. L’Italie vend plus d’ivoire aujourd’hui que le Royaume-Uni.

Dans ces conditions, l’Europe peut difficilement imposer aux traders hongkongais ou au Laos, devenu l’arrière-boutique des acheteurs chinois, de ne plus vendre d’ivoire, même s’il provient du braconnage. L’interdiction du commerce légal de l’ivoire a pourtant prouvé qu’elle pouvait faire chuter le prix de l’or blanc de 2 000 dollars à 700 dollars le kilo en trois ans. Rien de tel pour décourager les trafiquants.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment