01192017Headline:

La Banque centrale européenne met fin au billet de 500 euros /les raisons

euro 500

La Banque centrale européenne met fin à l’émission du billet de 500 euros. La BCE cessera d’émettre des billets de 500 euros à partir de la fin 2018, lorsque les nouvelles coupures de 100 et 200 euros auront été mises en circulation. Les coupures en circulation ne disparaîtront pas. L’annonce a été faite mercredi 4 mai en fin de journée par voie de communiqué. Pourquoi une telle mise au ban ? Les billets de 500 euros commençaient à perdre de leur utilité et souffraient de leurs mauvaises fréquentations.

« Le billet de 500 euros est plus utilisé pour dissimuler que pour acheter », avait dit mi-février le ministre français des Finances Michel Sapin.

Peu utilisé dans la vie courante, le billet mauve fait pourtant le bonheur d’une certaine catégorie de la population : les criminels. Les coupures de 500 euros représentent un maximum d’argent pour un minimum d’encombrement, au contraire du dollar, dont les coupures sont plafonnées à 100.

À titre d’exemple, une valise qui contient un million de dollars représente une dizaine de kg. La valise qui contient des euros, elle, pèse seulement 2 kg sur la balance. Les billets de 500 euros se sont vu affubler d’un surnom peu flatteur : les « Ben Laden ». La coupure de 500 euros serait la meilleure amie des terroristes, sans compter les trafiquants de drogue et les fraudeurs fiscaux.

Hors-la-loi mis à part, le billet de 500 euros n’est pas toujours très pratique. En France par exemple, il ne sert plus à grand-chose depuis que le paiement en liquide a été limité à 1 000 euros. Un constat à nuancer : outre-Rhin, les Allemands restent très attachés au billet mauve, que ce soit pour les dépenses en liquide ou simplement pour les garder sous le matelas. Le but ? Éviter les taux d’intérêt négatifs des banques allemandes.

RFI

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment